Les immigrants, arrivant aux Etats-Unis, perdent leurs microbes d’origine


geralt / Pixabay

Les immigrants aux États-Unis pourraient perdre le contact avec certaines de leurs coutumes et traditions. Mais ils pourraient aussi perdre leurs microbes. Quand ils sont arrivés aux États-Unis, presque immédiatement, ils ont commencé à perdre leurs microbes natifs selon Dan Knights, informaticien à l’Université du Minnesota. Et avec le temps, la balance a basculé au point de devenir dominée par les microbes associés aux États-Unis.

Il fait référence aux immigrantes des première et deuxième générations, issues des minorités ethniques Hmong et Karen en Asie du Sud-Est. Son équipe a séquencé l’ADN trouvé dans leurs excréments. Et ils ont constaté une diminution immédiate du nombre et de la diversité des microbes intestinaux chez les immigrantes, par rapport à leurs homologues vivant toujours chez eux. Et le déclin a continué avec le temps.

Si vous pensez, eh bien, peut-être que les femmes ont juste changé de régime, elles ont commencé à manger plus de hamburgers, plus de bacon et d’oeufs ? Les analyses diététiques ne le confirment pas. Les femmes ne changeaient pas assez rapidement leur régime pour expliquer la baisse de diversité.

Il semble qu’il y ait autre chose qui a à voir avec le style de vie américain … Les antibiotiques pourraient jouer un rôle. L’approvisionnement en eau pourrait jouer un rôle. Cela pourrait être d’autres aspects du style de vie, du stress, de l’exercice physique, de l’hygiène. Mais nous n’avons pas encore assez d’informations pour pouvoir la cerner.

Les résultats sont publié dans la revue CellCertains des microbes manquants ont aidé à digérer les aliments traditionnels comme le tamarin, le palmier et la noix de coco. Mais les conséquences pourraient être plus graves qu’une indigestion. De nombreuses études, notamment en ce qui concerne la causalité dans de nombreuses études sur des animaux, montrent que le fait de ne pas avoir le bon ensemble de microbes, peut être à l’origine de nombreuses maladies en augmentation dans les pays industrialisés.Des choses comme l’obésité, la .

Traduction d’un article par Christopher Intagliata sur Scientific American

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Jaqueline Charpentier

Jacqueline Charpentier, rédactrice dans la vulgarisation scientifique depuis 2015. Ayant fait un cursus en chimie, mais je me suis tourné vers la connaissance scientifique. Co-Rédactrice en chef du site Actualité Houssenia Writing, site d'actualité scientifique.

Je suis correctrice, relectrice et traductrice sur certains articles de ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *