250 milliards de raisons pour interdire la vape et la cigarette électronique

  • FrançaisFrançais


  • On ne vit pas dans un monde utopique et parfait. Le monde n'est pas et ne sera jamais rationnel. Et c'est pourquoi il faut interdire la vape et la cigarette électronique... justement parce qu'ils sont efficaces pour lutter contre le tabagisme et qu'il ne rapporte pas un sou à l'Etat.


    6 millions. C’est le nombre de personnes qui meurent chaque année des conséquences de leur tabagisme. Cela fait 16438 morts par jour. Cela fait 684 morts par heure. Et si cela vous prend 10 minutes pour lire cet article, alors cela signifie que 11 personnes sont mortes entre-temps à cause de la cigarette.

    Les débuts bénis de la cigarette électronique

    En 2003, un pharmacien chinois nommé Hon Link proposait le premier dispositif de cigarette électronique moderne (même si le concept de cigarette électronique remonte à 1965 avec Herbert A. Gilbert). Contrairement aux modèles actuels, il utilisait les ultra-sons et cela n’a pas trop marché. Il a fallu attendre 2010 pour voir les premiers cigarettes électroniques fiables et assez faciles à utiliser.

    Pour certains, cette époque était bénie des Dieux de la vape. Une sorte de No Man’s Land où il n’y avait aucune information sur la cigarette électronique. On écumait les forums à la recherche de la moindre information et comme il n’y avait aucune boutique digne de ce nom, on se réunissait dans des groupes pour faire des achats groupés pour faire venir du matos et même des liquides de Chine. C’était le bon vieux temps !

    Mais quand une chose est foncièrement positive, alors elle gagne du terrain. Des passionnés, la cigarette électronique et la vape ont gagné le grand public, ignorant et curieux par nature. Et à partir de là, tout est parti en vrille. Depuis 2014, on a assisté à une explosion du secteur tous azimuths. Des boutiques à la pelle, des liquides à la pelle, des appareils à la pelle et les scientifiques se sont dit : Mais c’est quoi ce merdier ?

    Les premières études positives sur la vape

    Les premières études et rapports n’arrivent pas à tarder en France. Et les premiers constats montrent l’obscurantisme des scientifiques dans toute sa splendeur. Ainsi, un article de 2010 par une dermatologue, nous dit tranquillement que la cigarette électronique est comme la clope et qu’elle contient des substances cancérigènes. Cela montrait que les scientifiques français étaient vraiment à la ramasse. Car du coté anglophone, on avait déjà des études qui montrait une efficacité de cessation de tabagique, sur des vieux modèles d’e-cigarette comme le Ruyan V8 ENDD, qui était similaire à la nicorette.

    Les études anglophones se sont succédaient à chaque fois, elles montraient une efficacité supérieure de la cigarette électronique comparé à la clope comme cette étude de 2011. C’est un détail qu’il faut comprendre dans l’évolution de la vape, car au début, la science accueillait positivement cette révolution dans le monde du sevrage tabagique. En 2012, rebelotte pour une étude qui montrait qu’on pouvait quitter la clope, mais que la nicotine avait aussi des effets bénéfiques sur la mémoire. Et plus la cigarette électronique et la vape se montrait efficace et plus les ennemis se rassemblaient autour pour la démolir.

    La vape est plus qu’un simple Fidget Spinner

    Les gouvernements et les entreprises pharmacologiques ont dédaigné la vape à ses débuts, car ils le considéraient comme un gadget à la manière d’un Fidget Spinner. C’est encore un truc à la mode sur les réseaux sociaux et cela passera.

    Mais cela a été bien plus que ça. De plus en plus de fumeurs pensaient à la vape comme une alternative et la cigarette électronique a une double malédiction ou plutôt qu’elle a en face d’elle, deux des ennemis les plus puissants de la planète. D’un coté, les fabricants de cigarettes avec Big Tobacco et de l’autre, les industries pharmaceutiques avec Big Pharma. L’industrie du cinéma pour adulte nous apprend cette leçon flamboyante qu’être pris en sandwich n’est jamais bon pour la personne au milieu.

    A partir de 2013, les études scientifiques, négatives contre la cigarette électronique ont commencé à apparaitre. On a les marottes habituelles comme le vapotage passif (qui est un mythe), mais surtout, l’augmentation de la vape chez les jeunes. Les pauvres chous à qui on forcerait de prendre des shoot de nicotine…pendant qu’ils ne se défoncent avec de la drogue et autres joyeusetés, banalisés par une société de consommation hors de toute raison.

    Des médias de masse aux fraises

    Les médias sont des charognards. Ce n’est pas une hypothèse, mais un fait incontestable. Et quand ils voient la chair fraiche, alors ils rappliquent à la vitesse de l’éclair en hurlant et en vociférant sur tout le monde. Une bave qui a infecté la monde de la vape et de la cigarette électronique à jamais. Jusqu’à aujourd’hui, les médias diabolisent la vape parce qu’ils sont trop cons, trop idéologisés et trop corrompus pour pondre un bel article digne de ce nom.

    Même dans l’étude anglaise, qui fait tant de bruit, actuellement, les médias de masse ont réussi à l’entourner avec un rammassis de pure connerie, juste pour la discréditer. Cette étude anglaise, a démontré, avec un essai clinique, que la vape et la cigarette électronique sont deux fois plus efficaces sur tous les susbtituts nicotiniques tels que les patchs, les gommes, les comprimés. C’est à dire que vous pouvez prendre tous les substituts de nicotine sur le marché, vous aurez 2 fois moins de chances d’arrêter la clope que d’investir dans une cigarette électronique.

    Big Pharma a 21,8 milliards de raisons pour interdire la vape

    En 2016, un rapport estimait que le marché des thérapies de cessation tabagique allait atteindre 21,8 milliards de dollars en 2024. Note qu’il avait intégré la cigarette électronique, mais elle était encore marginale par rapport aux produits de Big Pharma. Quand vous avez 21 milliards de dollars en jeu, il est évident que soit, vous voulez détruire la concurrence ou mettre la main dessus.

    J’ignore si Big Pharma veut détruire la vape ou la contrôler entièrement. Je pense que c’est un mélange des deux. Je me rappellerais toujours cette phrase d’une discussion que j’ai avec un cadre dans une grande entreprise pharmacologique française : Big Tobacco veut entrer dans les boutiques de vape tandis que Big Pharma veut les fermer.

    Les gouvernements ont 250 milliards de raisons pour interdire la vape

    Mais quand on regarde les taxes du tabac qui vont dans les poches des gouvernements, alors on se dit que Big Pharma, c’est du pipi de chat. Car un rapport par Tobacco Free Kids estime que les gouvernements du monde gagnent 250 milliards de dollars par an grâce aux taxes du produit du tabac…. et qu’ils dépensent seulement 1 milliard de dollars chaque année dans les campagnes de lutte contre le tabac (genre, cette stupidité de Mois sans tabac).

    Je me méfie des ONG et donc, je n’ai pas trouvé comment ils avaient calculé ce montant. Toutefois, je pense que c’est même en dessous de la réalité, car un autre rapport, sur l’augmentation des taxes de tabac, montrait qu’on pouvait augmenter les revenus gouvernementaux de près de 141 milliards de dollars supplémentaires.

    Dans sa forme actuelle, la vape ne peut pas exister

    Vous ne pouvez rien y faire. Vous pouvez faire autant d’études que vous voulez. Vous pouvez crier autant que vouler, négocier autant que vous voulez. Face à 250 milliards de dollars, vous ne pouvez absolument rien faire… à moins que votre vape ne leur rapporte autant.

    De ce fait, soit la vape sera fortement taxée, pour des motifs aussi stupides que crapuleux, soit elle sera entièrement contrôlé par des secteurs comme Big Pharma ou Big Tobacco. Car si le gouvernement taxe la cigarette électronique, alors elle perdra son impact.

    Car 80 % des fumeurs vivent dans les pays pauvres et pour eux, même un paquet de clope à 1 euro commence à devenir trop cher. Donc, si une cigarette électronique coute 25 euros, c’est déjà foutu et si elle est taxée à 70 %, alors elle deviendra mécaniquement inutile. Car oui, quand vous achetez un paquet de clope, 70 % de son prix sont des taxes qui vont directement dans les poches de l’Etat.

    Dans 10 ans, on se rendez-vous pour un vapéro… dans une pharmacie pour acheter un e-liquide au gout de plastique.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5,00 out of 5)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.