Wreck : des P… et des G… en goguette


  • Français


  • On dirait que plus ça va mal et plus on double la mise. Le wokisme est un désastre économique, sociale et humanitaire. Des débiles qui se sont fait charcuter de toutes les manières, le regrettent amèrement et se suicident au bout de la dépression pour avoir été trahis, d’avoir cru que le fait de se couper la bite leur donnerait accès au paradis de la félicité.

    Le wokisme à Hollywood a été intense, incendiaire et totalement incontrôlable pendant des années. Dans chaque série, film ou dessin animé, on mettait des pédés, des gouines et des travelos qui faisaient les pires saloperies alors que ce genre de spectacle est urticérant pour la majorité des gens. Private Eyes est un exemple où chaque épisode pleurnichait sur la société qui étaient méchante envers les délires du wokisme.

    Et Wreck n’échappe pas à la règle. Déjà, le concept même de la série où ils ont mélangé Below Deck, une émission de téléréalité dans un paquebot de croisière et Scream, montrent qu’il n’y a plus rien à Hollywood en termes de créativité. Cette absence vient de la mise en abime de la Meta dans tout ce qu’il touche. La Meta est qu’un film va faire référence à d’autres films ou pire, qu’il brise constamment le 4e mur en voulant paraitre intelligent. Le concept classique d’un début, d’un milieu et d’une fin n’existe plus à Hollywood, d’une part, parce qu’on recrute des réals et des actrices/acteurs qui sont noirs, latino, asiat, pédés, gouines et toute la bêtise du bestiaire qu’ils vont trouver, mais aussi parce qu’on a peur des enjeux.

    Si le film a des enjeux, alors on va avoir du pour et du contre et ça, c’est pas possible, car il faut que ça plaise à tout le monde, ce qui fait que c’est une merde noire. Le film Barbie en est un exemple où les mecs avaient tellement la pétoche de leur film que dans leur promotion, ils disaient que le film vous plaira si vous n’aimez pas Barbie et qu’il vous plaira si vous l’aimez. C’est comme si pour le film Irréversible, on vous le promouvait en mode, ce film vous plaira si vous êtes contre le viol et il vous plaira si vous l’aimez !

    Et dans Wreck, en plus d’un scénario complètement merdique, des acteurs et actrices laids à souhait, des grosses, des mochetés absolues, ils ont mis des pédés et des gouines à toutes les sauces. Le perso principal est un pédé, l’actrice principale est une gouine. C’est de la merde de a à z, avec des scénarios surfaits, des gimmicks mille fois utilisés. Au delà de la médiocrité crasse, c’est surtout qu’ils ne veulent pas lâcher le wokisme alors que cela a provoqué la faillite d’Hollywood.

    Un bon inspecteur Harry ou Cobra est idéal pour oublier ces images écoeurantes, preuve de la dégénérescence occidentale à l’état pur.

    Houssen Moshinaly

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Copy code