The Conversation est-il un site fiable ?


  • FrançaisFrançais
  • EnglishEnglish

  • The Conversation prétend être un média alimenté par des universitaires, mais c’est la pire calebasse de propagande libérale, gauchiste et une formidable caisse de résonnance de la classe dominante.


    The Conversation prétend être un média alimenté par des universitaires, mais c'est la pire calebasse de propagande libérale, gauchiste et une formidable caisse de résonnance de la classe dominante.

    The Conversation est un média australien qui est fondé en 2010. C’est intéressant qu’il vienne de l’Australie comme The Diplomat, car c’est une technique de Soft Power des élites australiennes. Ils sont nuls sur le plan militaire, à chier sur le plan économique, ridicule sur le plan diplomatique et donc, ils sont devenus criards sur le plan médiatique.

    Et The Conversation utilise une technique élégante pour faire sa propagande, évidemment pro-occidental à en crever, libéral à fond la caisse et du gauchisme dégénéré à foison. Déjà tous les articles sont sous Creatives Commons, ce qui fait que n’importe quel site peut les reprendre, cela leur permet de propager leurs idées à moindre cout. Ensuite, The Conversation utilise le vernis du scientisme pour se donner des airs de rigueurs. Ils ont la même merde de Fact Checking qu’on voit dans les médias de masse.

    Une autre approche est de lancer des versions locales du média. Ainsi, vous avez The Conversation France, The Conversation Africa (c’est intéressant de traiter 54 pays totalement différents sous la même bannière, néocolonialisme quand tu nous tiens), The Conversation US, etc.

    Evidemment, la qualité est très médiocre, car si vous commencez à fouiner dans les auteurs, alors ils ont un semblant de cursus universitaire, mais généralement, ce sont des marketeux de merde qui sont des parasites de la société. En termes de financement, si on regarde The Conversation France, alors c’est principalement des entreprises du CAC 40, des ministères du gouvernement et quelques régions. Donc, c’est uniquement des entités de la classe dominante et oligarchique. Si on regarde le traitement de The Conversation France sur la présidentielle 2022, alors on a un torrent d’excréments et d’entre-léchage du mélenchonisme, c’est à dire une gauche libérale et bourgeoise qui veut lécher les couilles des banlieux et une diabolisation systématique du mouvement national.

    Après, je suis un anti-occidental de tendance conservatrice et donc, le moindre article de The Conversation est indigeste pour moi. Mais si vous avez un minimum de jugeotte, vous devez considérer The Conversation comme ce qu’il est, une office de propagande absolue. Et oui, vous pouvez lire leurs articles, mais vous devez garder à l’esprit que la vérité et le réel seront toujours le contraire de ce qu’ils disent.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *