Où est passé tout le monde ?

  • FrançaisFrançais



  • Etrange que ce monde. Quand on regarde par la fenêtre, c’est comme si rien n’avait changé. Comme si tout le monde était au mois de mars, confiné chez soi à relayer des messages stupides pour avoir sa graine de gloire dans les réseaux sociaux remplis de faibles d’esprit et de pétasse. Quel drôle de monde que la vie ait repris son cours, mais personne ne sort, personne ne travaille, 48 millions d’emplois ont disparus par la peur d’une simple grippe.

    Ils nous poussent à aller, vers l’usine, vers la pauvreté. Des ténèbres se sont abattus pour détruire l’économie des petites gens, sont-ce les peuples étoilées et scarifiés ou d’autres forces obscures, mus par des objectifs inavouables, fomentés depuis des siècles et perpetrés dans ce temps de traitres et de médiocres.

    La joie de vivre a disparue, elle a été remplacé par la terreur baveuse des prostituées en blouse blanche, sociopathes dans l’âme, et qui ont enfin l’occasion de déchirer des peuples entiers dans la géhenne. Brulez chaque blouse blanche que vous voyez, car c’est autant de miasmes dont vous débarrassez de cette terre. Ces blouses blanches sont putrides, flétris par des siècles d’entreléchage et de fellations à leurs chiens de maitre.

    A quatre pattes, attendant l’éjaculation du système, qui vient se déverser dans leurs fronts dégarnis et leurs crânes remplis des pires abominations que le monde ait jamais. Brulez ces miasmes, dépecez ces crapauds répugnants et allons respirez le bon air de la liberté.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.