Nos non oblivisci 2020

  • FrançaisFrançais



  • A cette période, tout le monde se souhaite de joyeuses fêtes. On fait semblant de croire que tout est normal alors qu’on a eu l’année la plus merdique de toute notre histoire. Je n’ai pas eu une telle merde depuis ma naissance et je vais bientôt sur mes 40 % sur un siècle. Et l’expression qu’on entend le plus souvent est “d’oublier 2020” pour penser à 2021. Eh bien non, nous n’oublierons pas, il ne faut jamais oublier ce qu’ils ont fait, nous n’oublierons pas, nous ne pardonnerons pas et nous chatierons jusqu’au dernier d’entre eux.

    Le virus n’est pas coupable, les maladies vont et viennent, c’est la planète des virus et non la nôtre. C’est juste que l’Occident l’a oublié depuis longtemps avec sa vénération de la vie à tout prix. Mais il ne faut jamais oublier tout ce qu’ils ont fait, les réactions des gouvernements occidentaux a été un véritable génocide sur le plan économique, social, physique et psychologique. Ils nous ont eu à l’usure, créant des guerres psychologiques à l’infini pour briser notre résistance.

    Le masque ne sert à rien, mais ça coute 135 euros de ne pas le porter. La grande distribution qui avait 600 millions de masques en réserve depuis le début de l’épidémie. Le manque de lits, de respirateurs et un foutage de gueule permanent. Le massacre organisé et généralisé des vieux avec le Rivotril, des enterrements à la va vite sans aucun deuil préalable. La fermeture forcée de tous les petits commerces et entreprises.

    La soumission totale à Amazon et j’ai vu cette réflexion dans une vidéo qui est très juste. Comment savoir ce qui n’est pas un produit essentiel ? C’est celui qui est vendu par Amazon. Si Amazon vendait du pain, alors le pain serait non-essentiel. Amazon a tout gagné, son monopole est absolument absolu et il n’avait rien demandé au départ. Ce sont les gouvernements qui se sont couchés face aux Gafam. Alors que c’était l’occasion de montrer sa souveraineté dans tous les domaines, les élites occidentales sont devenues ce qu’elles ont toujours été, des prostitués de la pire espèce.

    L’épidémie imaginaire s’est substituée à l’épidémie réelle. On faisait dire au virus tout ce qu’on voulait. La seconde phase, entièrement exagérée et même fantasmée où le nombre de cas a remplacé celui de morts. Il fallait décapiter ce qui restait de la fin de l’année. La France et l’Angleterre ont été les pays qui ont le plus plongé dans la folie la plus délirante. Bojo a menti sur toute la longueur depuis des mois et il s’est suicidé politiquement. Il voulait être le nouveau Churchill, il ne sera qu’un Giscard anglais, entièrement voué à l’oligarchie et prenant des décisions uniquement si elles sont contre le peuple.

    Sa grande farce sur une nouvelle souche du virus est risible à souhait, juste pour créer de nouvelles peurs et justifier de nouveaux confinements. Il existe une cinquantaine de souches qui circulent dans le monde et tout d’un coup, tout le monde s’est mis à parler d’une seconde souche. Le Brexit a eu lieu, mais tout sa substance a été vidée. Les élites immigrationnistes ont voté des lois plus favorables à l’immigration que lorsque l’Angleterre était dans l’UE. Sortir pour reprendre sa souveraineté est une chose, mais il faut exterminer les traitres au préalable sinon le cancer est toujours au sein.

    On n’oubliera pas non la pauvre et malheureuse chloroquine qui a tout pris sur la gueule, car elle guérissait les gens à moindre cout. Big Pharma et la science ont montré leur corruption à tous les étages. Il faut désormais mettre les médecins, les pharmaciens et tous les sciences sur le même pied d’égalité, des traitres et des prostituées, prêts à massacrer toute la population pour quelques dollars de plus.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.