Le coeur de la crise ukrainienne : Isoler la Russie comme au temps de l’URSS


  • FrançaisFrançais

  • Le coeur du conflit ukrainien est que les Etats-Unis veulent isoler la Russie comme au temps de l’URSS et de l’étrangler à petit feu.


    Le déversement d’informations va bon train dans le conflit ukrainien. De la propagande des deux cotés et c’est normal, nous sommes en plein brouillard de guerre. Mais on peut se demander pourquoi l’OTAN n’est pas intervenu et pourquoi les Etats-Unis ont déclenché la riposte russe. Car il s’agit bien d’une riposte. Quand vous amassez des hommes dans le Donbass pour lancer un nettoyage ethnique, la fameuse solution croate, alors la Russie ne peut pas laisser faire sans intervenir.

    La Russie a été forcé d’intervenir et comme si c’était préparé à l’avance, les américains ont lancé la plus grande offensive de sanctions contre la Russie. Le coeur dur de toute cette affaire est d’isoler la Russie comme elle avait isolé l’URSS. Les sanctions sont la version moderne des embargos et avec la mondialisation et l’ouverture de la Russie vers l’Asie, un embargo ne servirait à rien. Et de toutes façons, la Russie produit quasiment tout ce dont elle a besoin sur son sol. Sa seule lacune est la haute technologie avec les semi-conducteurs, mais la Corée du Sud et la Chine continueront à vendre ses processeurs à Poutine.

    Il y a deux raisons assez liées qui expliquent cette haine des américains contre les russes. La première est une idéologie que tous les pays du monde doivent rester dans le giron américain. Le contraire n’est pas envisageable et négociable. La seconde raison est que la Russie se détache progressivement du dollar. Si dans les années 2000, le dollar était présent dans 80 % de ses exportations, aujourd’hui, il n’est que 48 %. Ce qui fait que l’économie russe est quasiment dédollarisé.

    La vraie puissance de l’Amérique est dans sa monnaie. Si les autres pays cessent de l’utiliser, alors ce n’est même plus du PQ. Une haine idéologique combiné au pragmatisme économique explique l’hystérie anti-soviétique qui revient dans toutes les bouches américaines. Et on voit toute cette société américaine qui marche au diapason. Toutes les entreprises américaines expulsent les russes et cela va continuer.

    Cependant, même si l’économie russe sera durement touchée, elle s’en relèvera comme elle s’est relevé comme en 2014. La Russie espère fait des sauts qualicatifs dans son industrie et sa main d’oeuvre pour être entièrement autonome et vivre en autarcie. De plus, son alliance en acier trempé avec la Chine va neutraliser une bonne partie des sanctions.

    Ensuite, on voit aussi un phénomène assez étrange qui est le calme apparent du Moyen-Orient dans cette crise. L’Arabie Saoudite reste prudente et condamne du bout des lèvres. Et on pourrait assister à un véritable bras de fer si la Russie convainc le royaume de ne pas augmenter sa production afin d’exploser les prix du pétrole et d’étouffer l’Occident qui n’est pas près de réduire sa dépendance vis à vis du gaz russe ou du pétrole saoudien.

    La Russie a pris un gros risque en s’attaquant aussi frontalement à l’Occident et seul le temps nous dira qui gagnera la partie. Et qu’on le veuille ou non, la face du monde ne sera plus du tout la même.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.