L’adulescence et la régression infantile occidentale


  • Français


  • L’adulescence se caractérise par des adolescents avec un pouvoir d’achat d’adulte, le rêve du capitalisme. Des gens, ayant 20, 30, 40 ou 50 ans, ont des intérêts d’enfants, collectionnent des jouets très chers par des mécaniques artificielles, qui se plongent dans les jeux vidéos toute la journée. On est dans la société d’Idiocratie où vous avez une population, obsédée par le sexe et l’argent, passant ses journées devant l’écran. Dans toute société, un adulte, se comportant comme un enfant, est quelqu’un qui régresse. Le syndrome de Peter Pan où on refuse de devenir des adultes.

    Mais vous avez une population, tellement baigné dans un cocon de confort, sans aucune souffrance, que leur évolution naturelle et leurs défenses se sont atrophiés et que dès qu’il y a des particules de réalité qui viennent frapper douloureusement à la porte, on se réfugie davantage dans le virtuel. L’effet désastreux est que l’adulescence est devenue une norme et que si vous dites à quelqu’un, qu’il n’a pas un comportement d’adulte, c’est l’adulescent qui vous rira au nez, vous traitera de réac, de boomers, de vieux schnoque, des expressions dont il ne connait pas la signification, car il n’a pas les neurones pour, mais c’est juste qu’il faut expulser la réalité personnifiée par le rire, le sarcasme et le dénigrement.

    Et pour normer ce comportement de régression, on transforme les plaisirs infantiles en ceux de l’adulte. Il n’y a pas que les enfants qui jouent aux jeux, il n’y a pas que les enfants qui collectionnent les jouets. Comme si le fait de mettre une valeur monétaire élevée sur une merde chinetoque ou niakoué leur donnait un attribut d’adulte. Il n’y a pas que les enfants qui jouent aux jeux, mais il y n’a que des enfants qui ne joue qu’aux jeux vidéos. Et c’est leur quotidien. Ils ne font rien d’autres que ça. Les streamers sont l’exemple parfait de l’adulescent, jouer à des jeux vidéos toute la journée, l’attribut pécuniaire leur sert de justificatif. Non, je ne suis pas un adulescent, je travaille moi, monsieur, toute la journée.

    Et donc, le fait de se comporter comme un débile profond est devenu un métier, juste parce qu’il y a de l’argent dessus. Et on voit la même chose pour la prostitution, la pornographie généralisée à l’extrême dans les échanges verbaux, pour montrer qu’on est des rebelles, des rebelles aux cheveux longs et avec des blousons noirs. Un raisonnement de fou au sens littéralement, car si c’est justifié parce qu’il y a de l’argent, alors les streameuses devraient se faire enfiler par tous les mecs qui passent, leur cul serait aussi fréquenté qu’une gare de grande ville, mais attention, pas de jugement, c’est du travail ça, monsieur !

    Et ces streamers, en généralisant l’image de l’adulescent cool, déteint sur des millions de gens. Car le stream pourrait servir à des comportements d’adulte, se politiser, prendre en main son destin, éveiller les populations, mais non, ils savent que cela ne rapporte pas un rond. Et leur débilité, ils l’expliquent en estimant que leur public recherche cette débilité. Oui, parce que vous l’avez créé à la base et que votre public est des gamins ou des ados prépubères qui se branlent toute la journée en lisant des bandes dessinées de japonaises dénudées.

    Mais qu’en dehors du stream, ce sont des gens sérieux, un pouffement de rire me prend quand je les vois en dehors de leur bulle. Des espèces de poissons hors de l’eau, qui découvrent progressivement la réalité. L’extrême-gauche est leur milieu naturel où tout est mignon, tout est déconstruit, ne comprenant pas que la déconstruction, à la base, est un concept psychiatrique, censé gommer les traumatismes et donner de nouvelles identités et qui est devenu l’une des techniques de tortures les plus efficaces du régime nazi. Et les salopes et les saletés promeuvent cette merde à longueur de journée.

    Musk l’a parfaitement expliqué, pour l’extrême-gauche, tout ce qui n’est pas de l’extrême-gauche est du fascisme, c’est à dire que si t’es un végan qui adore t’enculer avec des concombres bio et qu’il y a un végétarien qui mange du fromage, pour toi, c’est un fasciste. Tout est fasciste à part eux, tout est démoniaque à part eux, les gentils. Ce sont les mêmes qui ont colonisé l’Afrique, ce sont les mêmes qui sont à l’origine des guerres impériales occidentales et ce sont les mêmes qui méritent de souffrir dans le nouveau monde qui arrive.

    Même leurs femmes sont des gamines, à la limite de la légalisation pédophile. Pour en revenir à la pornographie, évidemment, nous avons le féminisme le plus délirant où le moindre mot de travers, la moindre allusion au fait de draguer, de parler de la gente féminine qui doit être conquise par les hommes, est condamné au bucher, mais en contrastant avec un langage extrêmement pornographique. Coluche a toujours raison, tu peux te comporter comme la pire des putes de bas étages devant les mecs, mais interdiction de toucher et tu peux te la mettre derrière l’oreille.

    Les adulescents sont terrifiants et plus la réalité viennent toquer violemment à leurs portes et plus, ils s’enfoncent dans une névrose obsessionnelle en allant toujours plus loin dans la dégénérescence. Tôt ou tard, la réalité fracassera cette porte et ils seront emportés par un flot de sang et d’entrailles. Les cadavres giseront dans les rues, les adulescents auront les yeux exorbités, les membres arrachés, car la réalité monstrueuse leur sourira en étant debout sur les cadavres de leurs parents, boomers dans l’âme et usine de dégénérés et leurs enfants, qui devraient s’échapper de leur emprise tellement les adulescents sont des fils de lâche et de pères de parasites.

    Houssen Moshinaly

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Copy code