La psychologie derrière le ghosting


  • FrançaisFrançais


  • J’ai déjà parlé du ghosting et à quel point, c’est une véritable plaie. J’en ai fait encore l’amère expérience où le client décide de ghoster alors que le boulot est fait et que j’ai besoin d’être payé pour éviter de finir l’année avec le ventre vide. Mais non, malgré plusieurs relances, c’est le noir complet. Et on peut identifier plusieurs mécanismes psychologiques derrière le ghosting.

    Le sans-foutisme

    La première raison est évidemment le sans-foutisme. Comme le client considère qu’il est dans une relation dominant-dominé, alors il peut exiger des réponses dans la minute qui suit, mais l’inverse n’est pas vrai. Car dans mon cas, je pourrais attendre un délai de paiement, mais il faut qu’on m’explique. Souvent, la personne va te dire qu’il n’a pas le temps. Mais on communique par messagerie, je veux dire, ça prend littéralement 5 secondes pour dire qu’on a bien lu le message, mais qu’on est débordé pour le moment.

    Moi, je mets un point d’honneur à répondre à tout le monde. Après les spammeurs, c’est autre chose. Mais le ghosteur, il s’en fout, si vous lui dites que le paiement doit se faire le plus rapidement possible, non il considère que c’est négociable, mais qu’il ne comprend pas l’urgence du truc.

    L’individualisme

    L’individualisme est corrélé avec le sans-foutisme. De nos jours, la mentalité moi, moi, moi est prédominante, glorifié et léchée jusqu’aux trognons. On ne comprend pas qu’un travail est collectif. Le simple bon sens qu’une relation pro se base sur le fait que chaque partie est satisfaite a disparue. Du moment qu’on a obtenu ce qu’on voulait, alors on jette les autres.

    C’est également lié à la perversion narcissique où on considère que le monde qui nous entoure est composé d’objets qui sont juste là pour nous servir et qu’ils n’ont pas le moindre importance. Evidemment, les messageries ont décuplé le phénomène du ghosting, car on avait ce truc à l’époque du courrier par la poste. Mais si on pouvait blamer la disparition du courrier, ce n’est plus possible aujourd’hui.

    Quand vous ghostez quelqu’un sur WhatsApp ou Telegram, la victime le sait très rapidement. Car ces applications affichent l’heure de la dernière connexion du ghosteur quand on va sur son profil. Voir qu’on vient d’envoyer le message, que le mec l’a parfaitement lu et qu’il ne daigne pas prendre 5 secondes pour répondre pour dire oui ou non alors que c’est une question de dormir le ventre vide ou non, alors je dis que cette société doit être carbonisée jusqu’aux cendres et que tout le monde doit être exterminé jusqu’au dernier !

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Copy code