La disparition du RSS

  • FrançaisFrançais



  • Alors que je cherche souvent des sites intéressants, je m’aperçois que de nombre d’entre eux suppriment le RSS. Sans le RSS, impossible de s’abonner par un flux et à chaque fois, on est obligé de retourner sur le site à la main pour booster les statistiques. Sans le RSS, pas de syndication possible et votre contenu reste dans son coin. Sans le RSS, aucune possibilité de faire connaitre votre site au reste du monde.

    Parfois, c’est juste une erreur technique, le développeur ou intégrateur, recruté dans une chiotte de Calcutta, a pris les pires outils prêts à l’emploi pour générer une grosse merde, mais qui fait du bling bling. Donc, ce sera une vitrine brillante, mais pourrie et vide à l’intérieur comme les putes à Amsterdam. Soit, il y a une volonté manifeste de supprimer le RSS, volonté qui a été lancé par les GAFAM, notamment Google qui a voulu la mort du RSS il y a déjà 7 ans, en 2013, quand il a fermé Google Reader. Le RSS empêche le Web devenir une coquille fermée avec des portes à tous les coins.

    Le web est plus fermé, plus verrouillé et remplis de plus de merdes que jamais. Et cela n’inquiète personne. Evidemment, un site sans RSS, pour moi, est un site qui n’existe pas. On peut utiliser des services pour générer un RSS, mais c’est aussi de la merde. Cela doit être dans la volonté du site que son contenu puisse être découvrable. S’il veut rester comme un crevard dans son coin, alors ainsi soit-il.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive.

    Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.