En finir avec le judéo-maçonnisme

  • FrançaisFrançais



  • C’est intéressant de voir que quand de nouvelles têtes s’intéressent à la critique du système, ils vont tomber inévitablement dans le judéo-maçonnisme, un terme qui a une réalité avec des individus, se croyant très puissants et vêtus avec des apparats de carnaval et une fiction où ce sont les maitres du monde, éclatant de rire.

    C’est plus facile de critiquer le système avec les juifs et les franc-maçons plutôt que d’avoir une vision complexe sur l’oligarchie mondiale qui est bien réelle et qui est présente dans tous les pays et qui recrute allègrement à tour de bras, les nouvelles égéries de son mode de pensée parmi la jeunesse riche et cosmopolite.

    On ne trouvera pas de juifs et de franc-maçons chez le pouvoir central en Chine, dans les oligarques qui ont ruiné la Russie dans les années 2000 ou encore dans les partis extrémistes hindouistes en Inde et il serait difficile de distinguer le juif franc-maçon chez les islamistes. On perd une grande partie des cibles avec cette étroitesse d’esprit.

    Oui, lire “Bagatelles pour un massacre” est jubilatoire alors qu’on voit l’échec sur les 4 points cardinaux dans sa vie, mais cela ne résoudra en rien les problèmes en place face à une oligarchie, qui avance en ordre de bataille rangée, écrasant tout sur son passage. Toutefois, le judéo-maçonnisme a un avantage majeur, car il permet de politiser des gens qui sont ignorants des critiques du système et des théories politiques sous-jacente.

    Cela permet de les politiser ce qui est la première étape vers l’individu conscient. On peut juste espérer que sa compréhension va aller plus loin, car s’attaquer uniquement au judéo-maçonnisme, c’est la garantie de se faire sodomiser par les autres cotés.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.