Affaire de Digital Ocean et l’éthique dans l’hébergement web

  • FrançaisFrançais


  • L’affaire récent de Raisupcom et de Digital Ocean montre qu’un seul Tweet peut être désastreux. Mais que les hébergeurs web doivent aussi prendre leurs responsabilités.


    L'affaire récent de Raisupcom et de Digital Ocean montre qu'un seul Tweet peut être désastreux. Mais que les hébergeurs web doivent aussi prendre leurs responsabilités.

    L’hébergement web a toujours été un domaine concurrentiel, difficile et vulnérables à des pratiques abusives. Qui ne se souvient pas, il y a quelques années, où son compte chez un hébergeur web était supprimé ou suspendu pour la moindre broutille. Aujourd’hui, c’est un peu moins fréquent, mais cela arrive de temps en temps.

    Un tweet devenant viral

    Le 31 mai 2019, Nicolas Bauvais, CTO de Raisupcom, une firme de suivi de l’information et d’aides aux entreprises a publié un Thread sur Twitter. La principale cible était Digital Ocean qui avait suspendu leur compte et risqué de détruire tout leur entreprise. Le problème concernait une tâche, assez lourde, sur une de leurs bases de données. La lourdeur de la tâche, un script python, a incité Digital Ocean, a considéré que c’était un acte illicite ou malveillant.

    Et le compte a été suspendu, entrainant une perte potentielle d’une année de données ainsi que les serveurs. Raisupcom a tenté de contacter Digital Ocean à plusieurs reprises. Mais sans succès, des réponses automatiques et quand ils ont daigné répondre, alors ils ont décliné la restauration du compte. Nicolas Bauvais a écrit le Thread pour expliquer le problème.

    Digital Ocean but la tasse de la viralité négative

    Il est devenu rapidement viral et a été partagé sur Reddit et HackersNews. Comme dire que Digital Ocean s’est pris un cyclone dans la tronche. Le site ReviewSignal a analysé l’impact de cette affaire sur Digital Ocean et ça été désastreux. Comme les notes en ligne sont le pilier de nombreux entreprises numériques, Digital Ocean s’est pris une raclé avec des milliers de notes négatives dans les jours qui ont suivi le Tweet. Un seul Tweet a suffit pour ébranler la réputation d’un gros leader comme Digital Ocean.

    Ce dernier a réagi, mais le mal était fait. Cette affaire montre que la dictature de l’opinion et des réseaux sociaux est de plus en plus importante. Le tweet d’origine était justifié, car Digital Ocean a fait le sagouin. Mais c’est le cas de nombreuses entreprises d’hébergement web et à mon modeste niveau de blogueur amateur/pro/reviewer, j’avais parlé de la déblacle que j’avais eu avec OVH. Le souci est que ces entreprises ont tellement automatisé leur processus et que leur Hotline est géré par des incompétents que le moindre souci peut provoquer une réaction en chaine.

    Et dans le cas de raisup, l’affaire est devenue virale, mais combien d’entrepreneurs et de sites web ont été détruit par ces hébergeurs web et que leur voix n’aient jamais été entendu. La faute revient à une verticalité importante de ces entreprises qui négligent de plus en plus le facteur humain. S’il y avait eu un technicien qui aurait répondu correctement, mais que les serveurs aient été quand même perdu, je ne pense pas que cela aurait un tel impact. Digital Ocean s’est excusé, mais son tweet n’a eu que 10 % de la popularité du tweet original. Mais comme c’est tout le secteur qui est comme ça, alors on aura de plus en plus ce type d’affaire.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.