0

Difficile à dire pour le moment, le brouillard de guerre enveloppe les deux pays. Et chaque camp balance sa propagande. Mais il y a des faits incontestables est que la guerre a été gagné par la Russie en quelques jours. Sa supériorité militaire est écrasante et en fait, même les Russes ont été surpris comment ils sont entré en Ukraine comme du beurre. Evidemment, l’Ukraine est divisé en deux parties, l’Est et l’Ouest. L’Est regarde du coté russe tandis que l’Ouest regarde du coté de l’Occident.

Gardons à l’esprit que l’Ukraine est l’agresseur dans cette histoire. On compte près de 15 000 morts depuis 8 ans dans le Donbass sous le feu de Kiev. De plus, l’encerclement de la Russie par l’OTAN a dû pousser les russes dans leurs derniers retranchements. Si je suis dans ma maison et qu’à chaque fois que je sors, il y a des dizaines de voyous qui me pointent avec un fusil à pompe, il ne serait pas étonnant qu’un jour, je sors ma vieille Kalach du placard pour arroser tout ce qui bouge.

La Russie doit encore gagner la guerre politique et ce sera difficile. Car les kiéviens n’aiment pas la Russie à cause de l’Holodomor qui est cette famine qui a frappé la Russie et l’Ukraine en faisant de 2,6 à 5 millions de morts. Pour les kiéviens, l’Holodomor a été sciamment organisé par Staline afin d’exterminer le peuple ukrainien. La véracité de cette version est très contestée aujourd’hui, car on estime que c’était les conséquences imprévues de la gestion catastrophique de l’empire soviétique. Le fait que l’Holodomor reste un traumatisme très marqué en Ukraine.

L’objectif de la Russie est que l’Ukraine bascule du coté russe avec des leaders pro-russe à sa tête et refont une Constitution dans laquelle le pays ne peut rejoindre aucune alliance militaire étrangère. Ce serait le Saint-Graal pour la Russie avec une victoire totale. Cependant, ce sera difficile, mais même si la Russie s’enlise dans un bourbier dans cette guerre, elle aura récupéré plus de territoires qu’avant l’offensive et c’est l’essentiel à garder à l’esprit en stratégie militaire. Qu’est-ce qu’on avait avant et après ?

La Russie a tout intérêt à ce que cette guerre soit la plus rapide possible. N’oublions pas qu’une grande partie de l’élite kiévienne est de tendance néo-nazie et mafieuse. Les groupes armées se rapprochent davantage de gangs que de “forces de défense”. L’OTAN et l’Occident se sont retrouvés complètement le cul à l’air face au Blitzkrieg russe. Ils anticipaient une guerre, mais pas que la Russie allait mobiliser toutes ses forces en attaquant sur plusieurs fronts.

Comme ils ont perdu la guerre militaire, alors l’Occident va transformer l’Ukraine en une nouvelle Syrie. La distribution de milliers d’armes n’a pas incité les kiéviens à se défendre, mais cela a enrichi les gangs ukrainiens qui pourront les revendre à des mafias européennes ou des groupes djihadistes. L’une des pires et stupides décisions était celle de l’Allemagne de donner plus de 500 Stingers à Kiev. Ce sont des lance-missiles, capables d’atteindre des avions de chasse. Le problème est que l’Ukraine avait déjà des Stingers et ça n’a strictement rien donné contre les chasseurs russes.

En revanche, les Stingers vont se retrouver aux mains des groupes armés et des élites kiéviennes, qui vont lancer la grande braderie du pays et donc, les risques sont élevés pour que ces lance-missiles se retrouvent aux mains de djihadistes en Europe pour abattre des avions de ligne par exemple. Cette guerre larvaire est voulue par l’Occident en mode : “Si nous ne pouvons pas avoir l’Ukraine, alors on va la détruire de l’intérieur”. Typique des élites putréfiées qui composent les occidentaux.

Dans ces dernières années de pouvoir, Poutine veut reformer la grande fédération de Russie et s’il doit payer le prix politique, alors il est prêt à le faire. C’est un gros risque qu’il a pris et espérons qu’il réussisse. Les sanctions contre la Russie ne serviront à rien. En fait, la déconnexion du SWIFT risque de se retourner contre les occidentaux. Car cela va inciter les Russes à privilégier le SPFS qui est leur alternative au SWIFT ainsi que le CPIS qui est l’alternative chinoise. De plus, la déconnexion du SWIFT est considéré comme l’arme nucléaire financière par essence et même ça, les occidentaux n’ont pas eu les couilles de le faire jusqu’au bout, car les banques qui gèrent les paiements du gaz russe ne seront pas touchés.

Cela va accélérer la dédollarisation du monde sur le long terme, ce qui laissera les Etats-Unis de plus en plus vulnérables, car sa puissance actuelle se base sur le dollar comme une monnaie-monde. La Chine a pris une position clairement pro-russe et les récentes rencontres en Poutine et Xi Jinping ont incité les deux pays à se rapprocher. Le Maitre du Kremlin a dû dire : “Tu ne dis rien si je pars en balade à Kiev” et l’autre a dû lui répondre : “Ok bro, mais tu ne dis rien non plus si je fais un selfie à Taipei“.

La réunification de Taiwan n’est pas négociable pour la Chine et elle a dû obtenir des garanties de la Russie pour ne pas intervenir. Même si dans la guerre contre Taiwan, les Etats-Unis interviendrons à coup sûr. Ils ne baisseront pas leur froc sur deux fronts et c’est même l’une des raisons pour laquelle ils n’interviennent pas en Ukraine, car toute leur attention est tourné vers la Cité Interdite.

Quelle que soit l’issue de cette guerre, le basculement du monde a commencé et si la Russie ne réussit pas son tapis dans son coup de poker, alors il reste le joueur aux yeux bridés qui peut encore s’asseoir à la table. Pour le moment, l’Occident ressort très affaibli de cette histoire et l’union qu’elle hurle à tue-tête n’est que factice.

La Rédaction Question posée 3 mars 2022