0

Il y a trois scénarios possibles dans la guerre de la Russie contre l’Ukraine et dans les trois, la Russie est gagnante.

Le premier scénario, une guerre ouverte avec l’OTAN

C’est le pire scénario, pouvant déboucher sur une guerre mondiale ou en tout cas continentale. La Russie envahit l’Ukraine pour protéger le Donbass en sachant qu’aujourd’hui, c’est l’Ukraine qui bombarde le Donbass pour lancer un nettoyage ethnique connu comme la solution croate. La preuve est que les populations fuient vers la Russie, montrant que c’est l’Ukraine qui est l’agresseur.

Dans ce cas, la Russie sera largement victorieuse, car l’armée ukrainienne sera mise en déroute en quelques heures puisqu’un grande majorité des soldats ukrainiens rejoindront l’armée russe. Il restera des milices ukro-nazis qui ne casserait pas trois pattes à un canard. L’Ukraine disparaitra et la Russie pourra revendiquer le territoire, avec le soutien écrasant des populations locales.

Cependant, si un seul pays de l’OTAN entre en guerre contre la Russie pour protéger l’Ukraine, alors tous les autres pays de l’OTAN sont engagés automatiquement dans le conflit, même si les moyens mis à la disposition est laissé à la discrétion de chaque pays. Vu la servilité de la France, elle pourrait commettre l’irréparable.

Ce scénario est très improbable, car l’Allemagne n’acceptera jamais, car elle crève sans le gaz russe.

Le second scénario, une guerre larvaire pour provoquer la Russie

Ce à quoi nous assistons actuellement est des provocations de l’armée ukrainienne, en pilonnant le Donbass, afin que la Russie intervienne. Cette dernière pourrait intervenir indirectement en neutralisant les communications et les réseaux électroniques par ses armes de guerre électronique. Pour le moment, cela ne reste que des bombardements avec des mortiers inférieurs à 125 mm et on n’a pas les gros obus de 150mm, ni les chars d’assaut.

Mais les chars ont besoin de routes solides pour circuler et on assiste à un dégel rapide et un réchauffement rapide de la météo dans la région. Si l’Ukraine joue le tout pour le tout, alors elle risque de s’enliser comme une pute après une nuit avec des bagnards et la Russie pourra intervenir à distance sans même envoyer un seul homme.

Dans ce scénario, la Russie gagnera, car le Donbass ne se rendra pas facilement puisqu’ils se sont battus avec acharnement en 2014. De plus, les médias occidentaux et les Etats profonds oublient que les populations ne sont pas un seul bloc. On a eu des français qui se sont battus pour le Donbass en 2014 et donc, on risque d’assister à un éclatement des sociétés occidentales alors que les Russes sont nationalistes et très unis. Eux, ils sont prêt à mourir pour leur pays, est-ce que les européens en sont encore capables.

C’est certain que c’est atroce et écoeurant pour la population du Donbass dont la majorité des experts et des pétasses médiatiques n’arrivent même pas à mettre sur une carte. Mais malheureusement, c’est ce qui se passe quand on s’aligne avec l’empire du mal qu’est les Etats-Unis.

Le troisième scénario, attendre la faillite de l’Ukraine

Si la guerre n’a pas lieu, alors la Russie a juste à patienter le temps que l’Ukraine achève son état de décomposition. L’effondrement économique est total dans le pays et les DAB sont limités à 40 dollars par personne. Nord Stream 2 a totalement privé l’Ukraine de plusieurs milliards de dollars, qui sont essentiels à son économie. L’Ukraine est aussi une tyrannie avec l’emprisonnement de plusieurs opposants pro-russes.

Cette faillite totale explique la panique des élites ukrainiennes et elles peuvent jouer le tout pour le tout en créant une guerre continentale pour emmener l’Europe dans le gouffre. Mais ce qui est certain, indépendamment du scénario qui se réalisera, est que la Russie gagnera largement et que la face de l’Europe en sera changé avec un effondrement encore plus accéléré de l’Occident.

La Rédaction Question posée 21 février 2022