Sur la disparition du progressisme en temps de crise

  • FrançaisFrançais



  • Intéressant, ce silence larmoyant, des fans du progrès. Cheveux de toutes les couleurs et genres à la pelletée sous le ciel. Par temps de crise, ils se réfugient tous comme des insectes qu’ils sont, apeurés comme pas possible. Tout d’un coup, leurs combats, qu’ils hurlaient comme des putois à longueur de parcours solaire, deviennent insignifiants. La bouffe et le pq deviennent leur plus beau combat, arguant telle ou telle prise, dans un corps en putréfaction. Des croyances, qui ne sont que des confettis d’estime et de gloire, de la fausse monnaie de notre époque. De véritables parasites sur le dos des honnêtes gens qui dorment enfin du sommeil du juste, n’étant plus malmenés ou dérangés par des vampires théologiques, hurlant sous la lune.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.