Marc Aurèle : Dès l’aurore, dis-toi par avance

  • FrançaisFrançais



  • Dès l’aurore, dis-toi par avance : « Je rencontrerai un indiscret, un ingrat, un insolent, un fourbe, un envieux, un insociable . Tous ces défauts sont arrivés à ces hommes par leur ignorance des biens et des maux . Pour moi, ayant jugé que la nature du bien est le beau, que celle du mal est le laid, et que la nature du coupable lui-même est d’être mon parent, non par la communauté du sang ou d’une même semence, mais par celle de l’intelligence et d’une même parcelle de la divinité, je ne puis éprouver du dommage de la part d’aucun d’eux, car aucun d’eux ne peut me couvrir de laideur. Je ne puis pas non plus m’irriter contre un parent, ni le prendre en haine, car nous sommes nés pour coopérer, comme les pieds, les mains, les paupières, les deux rangées de dents, celle d’en haut et celle d’en bas . Se comporter en adversaires les uns des autres est donc contre nature, et c’est agir en adversaire que de témoigner de l’animosité et de l’aversion. »

    Trouver la nature de quelqu’un et l’accepter comme tel revient énormément dans les pensées de Marc Aurèle de la même façon qu’il revient sans cesse sur la mort. En faisant abstraction de nos opinions sur les individus, vils ou bons, on se retient de les juger. Si dans votre journée, vous rencontrez un connard, dites-vous bien que ce n’est pas le seul au monde et que sa connerie n’est pas contre vous, ni de même sa malveillance.

    C’est juste que c’est comme qu’il l’est. C’est sa nature. Peut-être qu’il passe aussi une mauvaise journée, chaque action a une cause qui lui est propre. Ce qui vous parait comme une animosité a peut-être une idée cohérente pour lui. Ce n’est pas la peine de s’en vouloir d’avoir été attaqué par des personnes, car malgré toute leur malveillance, ils ne peuvent rien faire contre ma propre nature qui est d’aller vers le bien et le divin.

    Cette abstraction de jugement est également valable pour la famille, car vous êtes du même sang. Les corps humains sont identiques et tout crie à la coopération. Considérer les autres comme des ennemis est non seulement devenir comme eux, les malveillants, mais c’est aussi profondément contre nature. Le concept de Tout, de Nature et de Divin revient énormément chez Marc Aurèle et il faudra parfois réfléchir à ce qu’il veut dire avant de tirer des jugements contemporains.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.