Avis sur le livre “Le traitre et le néant” par Gérard Davet et Fabrice Lhomme


  • FrançaisFrançais

  • Le livre “Le traitre et le néant” par Gérard Davet et Fabrice Lhomme nous plonge dans la tambouille politico-politicienne de Macron, de son entourage et du macronisme en général. Le livre recèle des biais idéologiques et une tentative de plaire bien malgré lui.


    Le livre "Le traitre et le néant" par Gérard Davet et Fabrice Lhomme nous plonge dans la tambouille politico-politicienne de Macron, de son entourage et du macronisme en général. Le livre recèle des biais idéologiques et une tentative de plaire bien malgré lui.

    Le seul point fort du livre est que les auteurs ont compris une vérité littéraire universelle : Le titre fera vendre. Ils ont dû se démener pour trouver ce titre et c’est réussi. Le succès littéraire semble être là, mais quand vous avez des médias putréfiés qui vous disent à longueur de journée que c’est un livre-enquête, Choc, spectaculaire, on peut dire qu’on s’est bien fait entubé. On ne peut pas reprocher au Traitre et au néant de ne pas avoir de la matière. 500 pages au format papier et comme je suis prolo, je me suis tapé les 1000 pages au format électronique.

    Quand tu parle de traitre de Macron, alors tu parle de sa traitrise vis à vis de la France, du nationalisme, du souverainisme, du patriotisme, mais non, on parle ici de sa traitrise vis à vis de François Hollande… Comme si en 2021, un peuple martyrisé et torturé par ses élites, en avait quelque chose à foutre qu’il ait trahi Hollande. Le livre est en deux partie, donc, Le traitre où on explique l’intrusion de Macron dans le parti socialiste et dans le gouvernement de Hollande. Devenant Secrétaire générale de l’Elysée, puis Ministre de l’Economie, Macron va dynamiter le parti socialiste de l’intérieur et trahir Hollande.

    Trois mages vont le consacrer. Attali, Minc et Jouyet. Dans les chaumières, on pense que Macron est une pure créature d’Attali, mais en fait, le spécialiste des jean’s est surtout présent au début, pour mettre le pied à l’étrier au camé d’Amiens. C’est surtout Minc qui sera à la manoeuvre, à la fois pour l’introduire chez Rothschild, mais surtout chez les cadres du parti socialiste. Minc aussi qui va lui trouver des financiers pour sa campagne.

    400 pages de sa “traitrise” et de son accession au pouvoir, c’est lourd et pénible. On remarque aussi une tendance de Davet et Lhomme est que dans un livre qui doit détruire Macron, ils chantent ses louanges de la première à la dernière page. Macron est un génie, travailleur infatiguable qui n’a pas besoin de dormir et qui connait tout par coeur. La séduction, également, est très présente. Les dizaines de témoignage de ses proches, montre une capacité de séduction hors norme, mais qui est la composante essentielle d’un pervers narcissique, un diagnostic qui crève les yeux, mais qui n’est jamais mentionné par les auteurs.

    Le “En même temps” de Macron n’est pas qu’une posture. Quand on regarde la génèse d’En Marche et son évolution, Macron voulait être un De Gaule ou Pompidou, mais il ne sera qu’un moins que rien et le président le plus détesté de l’Histoire de France. En dynamitant la droite et la gauche, il voulait rénover la politique française en essayant d’importer le modèle anglo-saxon. Pendant 1000 pages, les auteurs tentent de déchiffrer Macron, pour voir ce qu’est le macroniste et pourquoi, il attire autant l’attention. Si les auteurs avaient de l’expérience de la politique anglo-saxonne, il comprendrait que c’est un Show Man, un peu comme Trump sauf que le blondinet se soucie de son peuple, ce qui n’est pas le cas de Macron.

    C’est à la fin du livre que les auteurs estime que le macronisme est juste de l’opportunisme. Putain, 1000 pages pour arriver à une conclusion aussi affligeante. La seconde partie, le Néant est plus intéressante, car elle décrit les crises qui auront dévissé le macronisme de son piédestal. Les gilets jaunes, la réforme des retraites et la tyrannie sanitaire. Pour les gilets jaunes, on a un mépris total des macronistes, notamment une salope de la pire espèce comme Aurore Berger dont les propos transpirent une haine anti-france et un mépris du peuple qui frise le diagnostic psychiatrique.

    Le livre "Le traitre et le néant" par Gérard Davet et Fabrice Lhomme nous plonge dans la tambouille politico-politicienne de Macron, de son entourage et du macronisme en général. Le livre recèle des biais idéologiques et une tentative de plaire bien malgré lui.

    Les gilets jaunes ont détruit davantage Macron que n’importe quelle crise. Mais il a cette capacité de caméléon à s’adapter à tout. Tout au long du bouquin, on salue son génie hors pair, par exemple, qu’il connaisse par coeur les 577 circonscriptions en France pour les législatives. C’est bien, mais à quoi ça sert de connaitre les 577 circonscriptions si on ne connait pas leur réalité quotidienne. Dans ce type de tour d’animal savant, Macron me rappelle ce que j’avais écris dans le Basilic de Roko à propos de Nigel Richards. C’était un néo-zélandais qui a gagné le championnat du monde de Scrabble en français en 2015… alors qu’il ne parle pas français. Il avait simplement mémorisé le dictionnaire français. De la machine pure, de la mémoire, mais pas une seule once d’humanité. Et quelqu’un de mécanique doit être relégué au rang des boites de conserve.

    Les auteurs en font des tonnes, dans le Traitre et le Néant, pour dédouaner Macron. Après la crise des gilets jaunes, le livre va énormément accuser Edouard Philippe de s’être accaparé le pouvoir avec des technocrates pour écarter Macron. Vu la personnalité du camé d’Amiens, c’est tout bonnement impossible. Après son accession au pouvoir, Macron a systématiquement trahi tous ceux qui l’ont aidé à accéder au pouvoir. Mais comme le dit le livre, c’est doucement et tranquillement pour qu’ils ne deviennent pas des ennemis dans le futur.

    Cette espèce de séduction avec la froideur du personnage est très efficace, mais uniquement pour un certain temps. Edouard Philippe est un blaireau, il en a déjà la tronche, impossible qu’il ait pu écarter Macron d’un pouvoir que celui qui l’a construit de ses mains. En plus de la séduction, d’une intelligence, les auteurs parlent aussi du vide abyssal de ce qui l’intéresse. C’est à dire que Macron est toujours dans l’instant, jamais de passé, jamais d’avenir. Tout ce qui l’intéresse est de plaire à son interlocuteur et ce dernier, pendant quelques minutes, va croire qu’il est la seule chose importante au monde pour Macron. De quoi se faire des amis. Mais si à chaque fois, Macron change d’avis et fait totalement le contraire. Un exemple avec Borloo et son plan pour les banlieues et dans un premier temps, Macron estime que le rapport est génial et ensuite, devant tout le monde, il dit qu’on ne peut pas utiliser un plan créé par deux mâles blancs.

    Le “En même temps” est d’une efficacité redoutable, car il vous plonge dans la sidération. Vous ne savez pas comment réagir face à quelqu’un qui dit tout et son contraire. Le problème est que cela marche qu’une seule fois et qu’en général, la violence et le sang est la seule réponse qui fonctionne face à un tel personnage et son entourage. Deux personnes dans le livre ne se sont pas faites avoir. Aurélien Pradié, député français LR et Philippe De Villiers. Pradié donne la meilleure description de Macron dans le sens où son regard est vide, c’est le néant le plus absolu. Même quand il vous regarde en vous serrant la main, Macron ne regarde que lui-même et sa main est collante. Moi même, j’ai une impression visqueuse quand je pense à Macron et les choses visqueuses, l’être humain a appris à s’en méfier depuis qu’il était dans la forêt.

    De Villiers a suffisamment de bouteille pour avoir résisté. Mais son divorce sera consommé après que le Puy du Fou ait été fermé de force, après une autorisation de réouverture après le premier confinement. Tous les autres se laissent avoir. Les auteurs du Traitre et le Néant sont aussi là pour prêcher pour leur paroisse, les médias. Ainsi, on a plusieurs passages scandalisés quand Macron rabroue la presse au début de son mandat et avoir une communication directe avec son électorat, notamment via les influenceurs. A un moment donné dans le livre, on parle de Mathieu Pigasse, un prétendu ennemi de Macron pour la bonne raison que c’était un Macron bis. En fait, Pigasse voulait aussi lancer un mouvement sans clivage gauche-droite en 2016 et qu’il avait aussi écrit un livre appelé Révolution quelques années avant celui de Macron… Mais quand ils citent Mathieu Pigasse qui possède le journal Le Monde a une époque, les auteurs s’empressent de dire que le financier n’a jamais contrôlé la ligne éditoriale. Si vous avez besoin de le préciser, les mecs, c’est que ce n’était pas le cas !

    Le Traitre et le Néant part dans tous les sens, les auteurs n’arrivent pas à lui donner une colonne vertébrale, car ils sont dans une fonction schizophrénique de cirage de pompe du chef de l’Etat tout en lançant des phrases chocs et des slogans journalistes à la mords-moi le noeud. La formule Elise Lucet qui a l’habitude de bidonner tous ses reportages afin de faire croire que le journalisme fonctionne encore dans le système.

    Le néant de Macron se situe au niveau physique. Il n’a aucun lien avec sa famille, il n’a pas d’enfants et il a une relation extrêmement toxique et fusionnelle avec Brigitte. Brigitte est centrale dans l’édifice Macron et s’il lui arrivait quelque chose, il deviendrait encore plus fou et féroce. Les résultats d’En Marche dans les élections s’expliquent aussi par le dynamitage de la gauche-droite. Macron a pensé que la France ne s’identifiait plus à ce clivage et il a voulu créé un mouvement transversal. Mais si c’était le cas, alors En Marche aurait eu de bons résultats et ça n’a pas été le cas. La première raison est que fondamentalement, le clivage gauche-droite existe encore, mais que ses élites se sont prosternés devant l’Union Européenne qui est un totalitarisme marchand. La seconde raison est que ceux qui ont représenté En Marche sont des ratés de la pire espèce du PS, des LR et du FN. Des politicards qui n’arrivaient jamais à être élus et En Marche leur a donné l’impression que leur jour de gloire était arrivé. Mais l’électorat connait ces tronches faisandées depuis des décennies et En Marche en a pris pour son grade.

    Une autre chose est qu’En Marche n’est pas voulu comme un parti politique. On peut partir comme on veut et on entre comme on veut. Pas de convictions politiques, pas de connaissance du territoire et comme je le disais dans ma note de lecture sur le livre de Zemmour, où est le peuple ? Dans tout le livre, on retrouve toujours les mêmes fils de pute du petit Paris, des Hamon qui flirte avec Valls qui font la bise à Pécresse. L’entreléchage est absolu et vous avez un microcosme dont font partie Davet et Lhomme, car sinon ce microcosme ne leur parlerait pas. Un marécage qui s’alimente et se reproduit lui-même.

    Sur la tyrannie sanitaire, le livre Le traitre et le néant est un désastre. Donner la parole à une salope comme Lacombe qui est la scientifique la plus corrompue en France et toujours, ce désir de vouloir plaire à Macron. C’est toujours la faute des autres. A aucun moment, le livre ne met en doute la stratégie du gouvernement, à aucun moment, on parle des conflits d’intérêts. Même si ce n’est pas l’objet du livre, le sujet est à peine effleuré. De même, on sent le mépris des auteurs dans leur phrasé. C’est rare, mais c’est suffisament pour les identifier comme la caste du système. Les gilets jaunes, “un mouvement atypique et violent”, antisémite à toutes les sauces. De Villiers qui serait d’extrême-droite. Moscovici dont on laisse dire que les origines américaines de la construction européenne serait du négationisme (en référence avec le livre de Villiers sur le sujet).

    Fondamentalement, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, tentent par un effort louable, mais dramatiquement pathétique, de faire croire au système. Que le journalisme marche encore alors qu’il est toujours dans l’équation “Pute ou chomeur”. Le livre n’est absolument pas une balle dans la candidature de Macron en 2022, c’est même le contraire. On peut aussi citer la morgue d’arrogance des jeunes macronistes qui ont entouré le camé d’Amiens. Cette haine du peuple et de la France qui transpire par chaque pore de leur peau et cette manie d’imposer des concepts, sans queue ni tête, éructés par des officines américaines et des écoles de marketing.

    On aurait aimé avoir une enquête sur la toxicomanie de Macron qui est un secret de polichinelle. Mais surtout, on aurait aimé une description plus claire de Macron qui est simplement un pervers narcissique. Ce dernier ne connait ou n’aime personne. Tous ceux qui l’entourent sont des objets qui vont servir ses intérêts, rien de plus. C’est pourquoi, vous verrez Macron, dire rarement “merci”, car c’est un mot qui fait écorcher la bouche aux pervers narcissiques, car ils pensent qu’ils ne doivent rien à personne. L’explication de son entourage de la trahison de Hollande en est la preuve. C’est sûr que Mimolette est coupable parce qu’il aurait pu décapiter Macron à n’importe quel moment, avant qu’il prenne son envol. Son hésitation éternelle a permis à un pervers narcissique de martyriser un pays comme il le voulait.

    Est-ce que je recommande la lecture du Traitre et le Néant ? Oui, si vous avez du temps à perdre. Si vous aimez la tambouille politicienne où tout n’est qu’entreléchage avec des élites qui sont déconnectés du peuple depuis 50 ans, allez-y. Vous y apprendrez des choses. Mais ce livre ne fera aucun mal à Macron. En fait, j’ai l’impression que c’est lui qui l’a écrit.

    Le traitre et le néant

    Le seul point fort du livre est que les auteurs ont compris une vérité littéraire universelle : Le titre fera vendre. Ils ont dû se démener pour trouver ce titre et c'est réussi. Le succès littéraire semble être là, mais quand vous avez des médias putréfiés qui vous disent à longueur de journée que c'est un livre-enquête, Choc, spectaculaire, on peut dire qu'on s'est bien fait entubé. On ne peut pas reprocher au Traitre et au néant de ne pas avoir de la matière. 500 pages au format papier et comme je suis prolo, je me suis tapé les 1000 pages au format électronique.

    URL: https://www.amazon.fr/traA9rard-Davet-ebook/dp/B09FT4KQYT

    Auteur: Gérard Davet et Fabrice Lhomme

    Nom: Le traitre et le néant

    URL: https://www.fayard.fr/le-traitre-et-le-neant-9782213705309

    Auteur: Gérard Davet et Fabrice Lhomme

    ISBN: 9782213707129

    Date de publication: 2022-05-18 05:54

    Format: https://schema.org/Paperback

    Note de l’éditeur/éditrice :
    2
    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.