Une excellente application d’écriture open-source


  • FrançaisFrançais



  • Nous avons couvert plusieurs outils open source pour les écrivains avec des éditeurs sans distraction.

    L’un d’eux est Fantôme écrivain. Il est disponible pour Linux et Windows avec une version non officielle pour macOS.

    Je ne vous reprocherai pas de l’avoir lu accidentellement sous le nom de “Ghost Rider” si vous en êtes fan.

    En gardant cela de côté, il semble que Ghostwriter soit maintenant sous l’égide de KDE, avec Carl Schwan (Développeur KDE) en tant que sponsor. Ainsi, vous pouvez vous attendre à ce que l’application d’écriture s’améliore.

    Par conséquent, je pense que c’est une bonne idée de mettre en lumière le dernier ajout de KDE à son incubateur, c’est-à-dire Ghostwriter, comme l’un de nos points forts hebdomadaires.

    Ghostwriter excelle dans l’écriture sans distraction

    écrivain fantôme blanc

    Un écrivain sans distraction est toujours le bienvenu pour écrire un article comme celui-ci, rédiger un document technique ou effectuer d’autres tâches d’écriture créative.

    De plus, nous avons besoin d’une application fiable qui enregistre les choses en un tournemain.

    Fantôme écrivain semble être une excellente option avec tous les éléments essentiels. Permettez-moi de souligner certaines de ses principales caractéristiques.

    Caractéristiques de Ghostwriter

    écrivain fantôme noir

    En tant qu’application d’écriture sans distraction, certains utilisateurs préfèrent un ensemble minimal de fonctionnalités. Mais, Ghostwriter ne fait aucun compromis sur l’ensemble d’outils que vous obtenez avec lui pour améliorer votre expérience d’écriture.

    Les principaux faits saillants comprennent:

    • Mode de mise au point pour mettre en évidence des régions spécifiques que vous écrivez/modifiez
    • Un mode plein écran
    • Interface utilisateur propre
    • Prise en charge de Markdown pour un formatage facile
    • Thèmes sombres et clairs intégrés (bascule)
    • Possibilité de personnaliser le thème/créer votre version
    • Prévisualisez en direct votre document Markdown en HTML
    • Barre latérale avec navigation dans les grandes lignes
    • Statistiques de session et de document (caractères, mots, paragraphes, mots par minute moyens, temps de lecture, etc.)
    • Possibilité d’exporter vers Pandoc, MultiMarkdown, commonmark
    • Un mode Hemingway pour désactiver l’édition pendant l’écriture (pour vous aider à vous concentrer sur l’achèvement plus rapide du brouillon apporté)
    • Prise en charge des images par glisser-déposer
    • Sauvegarde automatique
    • Cheatsheet pour se référer au système Markdown sans chercher ailleurs

    Découvrir Ghostwriter

    capture d'écran ghostwriter f37

    J’ai essayé d’utiliser Ghostwriter sur Fedora 37, et cela a fonctionné comme on pouvait s’y attendre.

    Il présente une interface utilisateur minimale, facile à utiliser, agréable à regarder et pas trop sophistiquée.

    bascule écrivain fantôme

    La disponibilité des options essentielles comme les boutons bascule est très appréciée (de gauche à droite):

    • Basculement entre les modes sombre/clair
    • Aperçu HTML en direct
    • Mode Hemingway
    • Mode de mise au point
    • Mode plein écran

    En plus des bascules, les statistiques de document et de session sont également utiles pour suivre le temps passé, les mots écrits et d’autres données précieuses.

    statistiques de nègre

    Un autre élément de l’interface utilisateur que j’ai trouvé utile est la barre d’état inférieure que vous pouvez personnaliser.

    fond de nègre

    Sur quoi devez-vous vous concentrer lorsque vous écrivez ?

    L’éditeur vous permet de choisir cela pour voir comme une statistique prioritaire. Que vous souhaitiez vous concentrer sur le nombre de mots, la vitesse, les paragraphes ou le temps, vous pouvez modifier la barre inférieure.

    Pour enrichir l’expériencevous pouvez personnaliser le thème à votre guise, où vous pouvez modifier la police, la couleur du titre/texte et d’autres éléments de l’interface utilisateur.

    modification du thème de l'écrivain fantôme

    Bien que vous sachiez déjà qu’il prend en charge Markdown, cela ne vous empêchera pas de travailler dessus.

    Même si c’est la première fois que vous utilisez Markdown, il inclut une feuille de triche dans la barre latérale pour un accès rapide. Bien sûr, si vous avez besoin d’un éditeur dédié, vous pouvez essayer d’explorer certains des meilleurs éditeurs Markdown disponibles.

    Utilisez la feuille de triche pour ajouter des blocs de code, des liens, une mise en forme du texte, des en-têtes, etc.

    feuille de triche de démarquage ghostwriter

    Globalement, si vous jetez un coup d’œil attentif aux captures d’écran, toutes les fonctionnalités essentielles sont accessibles en un seul clic.

    À moins que vous n’ayez besoin de modifier le thème, de modifier la préférence du dossier d’enregistrement de fichiers et quelques autres options disponibles, vous n’avez pas besoin de quitter l’éditeur.

    En prime, il inclut des options d’exportation utiles pour les utilisateurs qui en ont besoin :

    exportation de nègre

    Vous pouvez explorer le reste des petits morceaux et décider si cela répond à vos besoins.

    Installer Ghostwriter sous Linux

    Vous pouvez installer Ghostwriter via un PPA pour les distributions basées sur Ubuntu, et il est également disponible pour Fedora via un référentiel séparé.

    Pour installer Ghostwriter sur des distributions basées sur Ubuntu, saisissez la commande suivante :

    sudo add-apt-repository ppa:wereturtle/ppa
    sudo apt update
    sudo apt install ghostwriter

    Si vous utilisez Fedora, saisissez ce qui suit :

    sudo dnf copr enable wereturtle/stable
    sudo dnf install ghostwriter

    Vous trouverez également un package Flatpak répertorié sur Moyeu plat. Cependant, il ne semble pas être une option recommandée selon son page de téléchargement officielle. Vous pouvez cependant essayer.

    Découvrez-en plus sur son Page GitLab ou la site officiel.

    Pas trop fany, mais très utile !

    Je pense que l’interface utilisateur, l’expérience utilisateur et l’ensemble de fonctionnalités sont parfaitement équilibrés pour toutes sortes de cas d’utilisation.

    Bien sûr, certains n’ont pas besoin du support Markdown, et certains ont besoin de plus de fonctionnalités pour écrire/créer des chapitres pour leurs livres. Ainsi, Ghostwriter n’est peut-être pas pour tout le monde.

    Cela dit, les fonctionnalités que vous obtenez avec lui valent la peine d’être essayées, quel que soit votre cas d’utilisation.


    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *