L’histoire Linux de ma famille | Opensource.com

  • FrançaisFrançais



  • Ma première tentative avec Linux a été l’une de ces situations “peut-être que je devrais essayer”.

    À la fin des années 1990, j’ai trouvé une sorte de distribution Red Hat sur plusieurs disquettes, j’ai acheté un deuxième disque dur pour l’ordinateur portable familial et j’ai commencé à l’installer. C’était une expérience intéressante, mais si je me souviens bien, la famille n’était pas tout à fait prête à partager l’ordinateur à ce point. Avance rapide jusqu’en 2005, je suis finalement tombé en panne et j’ai acheté un joli ordinateur portable Toshiba qui fonctionnait sous Windows XP. Au travail, j’avais une Sun SPARCStation 5 vieillissante et je n’aimais pas vraiment la direction que prenait l’ensemble de Solaris à ce stade (bureau basé sur Motif). Je voulais vraiment GIMP pour un projet ou un autre, mais le voyage compliqué pour installer GNOME 1.x (était-ce 1.4? Peut-être) sur Solaris était difficile. Donc, j’envisageais en fait de passer à Windows XP. Mais après avoir vécu avec ça sur ma machine à la maison pendant quelques mois, je me suis retrouvé à aimer encore moins ça que d’essayer d’exécuter GNOME sur Solaris, alors j’ai installé Ubuntu Hoary Hedgehog 5.04 puis Breezy Badger 5.10 sur mon ordinateur portable. C’était merveilleux. Cette machine avec son Pentium à 3,2 GHz, 2 Go de mémoire et un disque dur de 100 Go faisait tourner des anneaux autour de ma SPARCStation 5.

    Tout d’un coup, au lieu de s’amuser avec des packages Solaris bricolés pour essayer de faire fonctionner les choses, les choses étaient juste une escapade. Le timing était bon aussi. Ma famille et moi avons vécu à Grenoble, en France, d’août 2006 à juillet 2007, pendant que ma femme était en congé sabbatique. Grâce à Linux Toshiba, j’ai pu emporter mon travail avec moi. À l’époque, je faisais beaucoup de traitement de données SIG sur quelques gros projets ; J’ai découvert que je pouvais faire la même chose dans PostGIS / PostgreSQL beaucoup plus rapidement qu’avec le logiciel SIG commercial incroyablement coûteux que nous utilisions chez nous au Canada. Tout le monde était content, surtout moi.

    La chose amusante qui s’est produite en cours de route, c’est que nous avons emmené deux autres ordinateurs en France – le Toshiba similaire de ma femme (sous XP, qui fonctionnait bien pour elle) et le nouvel ordinateur portable Toshiba récemment acquis de nos enfants, également sous XP. Juste après Noël, ils ont eu des amis qui ont installé par inadvertance un virus méchant et impossible à supprimer sur leur ordinateur. Après plusieurs heures sur quelques jours, un de mes enfants a demandé « Papa, ne pouvons-nous pas simplement installer la même chose que sur votre ordinateur » ? Et pouf, trois nouveaux utilisateurs Linux ont été créés. Mon fils, à 29 ans, est toujours un heureux utilisateur de Linux, et je suppose que c’est sur son quatrième ou cinquième ordinateur portable Linux, les derniers tous fournis par System76. Une de mes filles a été forcée de se convertir à Windows lorsqu’elle a commencé ses études de droit il y a trois ans, car son école disposait d’un cadre de test obligatoire qui ne fonctionnerait que sous Windows et détecterait des choses comme les machines virtuelles et ainsi de suite (ne me lancez pas) . Et, mon autre fille a été séduite par un Macbook Air que sa société a acheté pour elle.

    Eh bien, je ne peux pas tous les gagner !

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.