Comment activer la virtualisation sous Windows


  • Français


  • Voir un ‘n’a pas réussi à ouvrir une session pour la machine virtuelle‘erreur avec VirtualBox ?

    Il y a de fortes chances que la virtualisation ne soit pas activée sur votre système.

    Et c’est l’une des nombreuses choses que vous devez faire pour créer une machine virtuelle sur l’un de vos systèmes Windows.

    Pour vous donner un aperçu, vous devez vous renseigner sur :

    • Activation de la prise en charge de la virtualisation sur votre PC
    • Utiliser un programme de machine virtuelle pour créer/gérer des machines virtuelles
    • Garantir certaines exigences en matière de ressources système pour utiliser de manière transparente les machines virtuelles

    Voici la première chose :

    Activation de la virtualisation sur PC Windows

    Si vous disposez d’un système avec Windows 10/11 préinstallé, il y a de fortes chances que la virtualisation soit déjà activée. Vous n’avez donc pas besoin de modifier des paramètres inutiles.

    Mais si vous avez installé Windows manuellement sur votre système, vous devrez peut-être vérifier les paramètres du BIOS pour voir s’il prend en charge la virtualisation. S’il est désactivé, le programme de la machine virtuelle ne fonctionnera pas et vous donnera une erreur.

    Voici à quoi ressemble l’erreur lors de l’utilisation du programme VirtualBox :

    erreur de virtualisation virtualbox

    Comment peux-tu faire ça? Voici les étapes de base:

    capture d'écran des paramètres du BIOS sur la carte mère Asus
    1. Accédez aux paramètres du micrologiciel UEFI (ou au menu BIOS). Vous pouvez généralement y accéder en appuyant sur le bouton “Del” bouton ou F1, F2, F10 ou F12.
    2. Selon le fabricant de la carte mère, l’interface utilisateur sera différente. Cependant, dans la plupart des cas, vous devez naviguer vers le bouton “Avancé” options et accès “Configuration du processeur” paramètres.
    3. Dans la configuration du CPU, vous devrez activer “Technologie de virtualisation Intel (VMX)” ou “Mode SVM” (pour les processeurs AMD).

    Et après? Étant donné que vous avez déjà activé la prise en charge de la virtualisation, vous devez utiliser des programmes de virtualisation pour vous aider à terminer le travail.

    Utiliser des programmes de virtualisation

    Vous pouvez opter pour des applications tierces pour plus de facilité d’utilisation ou choisir d’utiliser Hyper-V fourni avec Windows.

    Hyper-V

    Nous ne détaillerons pas comment utiliser Hyper-V, mais pour vous faire gagner du temps, vous pouvez suivre les étapes ci-dessous pour l’activer puis suivre sa documentation pour l’utiliser.

    📋

    Hyper-V n’est pas disponible pour Windows 10/11 Édition Familiale.

    Étant donné qu’une édition Windows Pro/Éducation/Entreprise est installée sur votre système, il est facile de l’activer à partir du Panneau de contrôle ou en utilisant le PowerShell.

    fonctionnalités de Windows

    Je préfère le panneau de configuration, recherchez simplement « Fonctionnalités Windows » dans la barre de recherche ou naviguez à travers Panneau de configuration → Programmes → Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows

    Ensuite, cliquez sur “Hyper-V” et frappé “D’ACCORD”. C’est ça.

    hyper v activer

    Il appliquera les modifications en récupérant les fichiers nécessaires. Il vous suffit d’attendre.

    Une fois terminé, il vous demandera de redémarrer le système pour mettre la nouvelle fonctionnalité en vigueur.

    hyperv

    Programmes de virtualisation tiers

    Si l’utilisation d’Hyper-V permet d’obtenir de meilleures performances pour les machines virtuelles, elle n’est pas aussi simple à utiliser.

    Ainsi, les programmes de machines virtuelles tiers sont recommandés aux utilisateurs finaux.

    L’un des meilleurs paris est VirtualBox. Nous avons également un guide pour vous aider à utiliser VirtualBox pour installer Linux.

    capture d'écran de la boîte virtuelle

    Il s’agit d’un programme open source doté d’une gamme de fonctionnalités et d’une interface conviviale. Vous pouvez également l’utiliser sous Windows, Linux et macOS.

    Vous pouvez également opter pour des options propriétaires (mais populaires) comme VMware Workstation.

    Vous voulez avoir une idée sur des programmes comme ceux-ci ? Vous pouvez consulter quelques options disponibles pour Linux pour voir quels types de solutions sont disponibles :

    Top 9 des meilleurs logiciels de virtualisation pour Linux [2023]

    Nous examinons certains des meilleurs programmes de virtualisation qui facilitent la tâche des utilisateurs qui créent/gèrent des machines virtuelles.

    Vérification des ressources et des exigences du système

    Créer et utiliser une machine virtuelle n’est pas entièrement un processus très intensif. Cependant, il y a quelques variables que vous devrez peut-être surveiller.

    Certains d’entre eux incluent :

    • Assurez-vous que vous disposez d’au moins 4 Go de RAM dans votre système (plus il y en a, plus on est de fous)
    • Processeur 64 bits avec dual-core ou plus

    Si vous ne le saviez pas, les machines virtuelles utilisent les ressources de votre système même s’il s’agit de machines isolées. La plupart des recommandations de spécifications minimales incluent 4 Go de RAM, mais Je recommanderais 8 Go plutôt.

    Si tu veux exécuter deux machines virtuellesvous pourriez avoir besoin plus de 8 Go de RAM sous Windows.

    Couplé à la mémoire, vous devriez avoir un processeur avec plusieurs cœurs. Ainsi, certains cœurs peuvent librement vous permettre de faire autre chose sur votre hôte tandis que d’autres sont occupés avec les machines virtuelles.

    Une fois que vous êtes sûr du processeur et de la mémoire, vient ensuite le espace disque.

    Pour les machines virtuelles, le disque est généralement alloué dynamiquement, ce qui signifie que l’espace de votre disque de stockage physique est consommé autant que le système d’exploitation et ses fichiers s’additionnent avec le temps.

    Dans certains types de disques virtuels, il réserve tout l’espace que vous spécifiez. Ainsi, lorsque vous faites cela, vérifiez l’espace disque libre avant de le lancer. C’est généralement une bonne idée de choisir un lecteur distinct sur lequel le système Windows n’est pas installé.

    Si vous suivez tous les conseils mentionnés ci-dessus, votre système Windows sera prêt à exécuter et à gérer des machines virtuelles. Maintenant vous pouvez installer facilement Linux dans une machine virtuelle sous Windows.

    Comment installer Linux sous Windows à l’aide de VirtualBox

    Utiliser Linux dans une machine virtuelle vous permet d’essayer Linux sous Windows. Ce guide étape par étape vous montre comment installer Linux sous Windows à l’aide de VirtualBox.

    💬 Alors, quelle serait votre manière préférée de gérer les machines virtuelles ? Faites-nous part de vos réflexions dans les commentaires ci-dessous.

    Source

    Houssen Moshinaly

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Copy code