Terraria le créateur Andrew Spinks a eu un tiff très médiatisé avec Google le mois dernier, citant un problème familier: Google verrouille de manière inattendue un compte personnel. Cela a conduit à une conversation très publique sur le manque de transparence de Google et au vœu de Spinks d’annuler la sortie naissante du jeu d’artisanat populaire sur la plate-forme de streaming Stadia de Google. Spinks, la société de développement Re-Logic et Google a réussi à résoudre le problème, confirmant que le jeu était toujours en cours.

Nous savons maintenant que Terraria sera jouable sur Stadia à partir du 18 mars, grâce à une nouvelle publication sur le compte Twitter officiel de Stadia. Selon les publications précédentes des développeurs, il sera basé sur la version de bureau 1.4.0.5 du jeu et coûtera vraisemblablement environ le même prix de 10 $ sur le bureau.

Terraria est un jeu d’artisanat à défilement latéral avec des graphismes pixélisés, souvent appelé une version 2D Minecraft. Ce n’est pas le genre de titre palpitant de GPU qui brille vraiment sur la technologie de streaming de Stadia. (En effet, c’est assez faible pour que une version est sortie pour Android depuis des années– les développeurs ont dû rassurer les joueurs sur le fait que le kerfuffle le mois dernier n’arrêterait pas son développement actif.) Mais même ainsi, étant donné les problèmes optiques bien connus de Stadia et les apparents manque d’engagement envers la plateforme, une bagarre publique avec un développeur indépendant bien connu n’aurait pas pu arriver à un pire moment.

L’avenir de Stadia est encore très dans l’air, et un jeu (aussi aimé qu’il soit) venu sur la plate-forme ne changera rien à cela. Mais sa sortie montre au moins que quelqu’un du service de jeux en streaming de Google a toujours les lumières allumées.