Utiliser la réalité virtuelle pour susciter l’empathie chez les prestataires de soins de santé –

  • FrançaisFrançais



  • La recherche a montré que l’empathie permet aux travailleurs de la santé de fournir un soutien approprié et de faire moins d’erreurs. Cela contribue à accroître la satisfaction des patients et à améliorer les résultats des patients, ce qui se traduit par de meilleurs soins globaux. Dans un prochain numéro du Journal of Medical Imaging and Radiation Sciences, publié par Elsevier, des cliniciens multidisciplinaires et des chercheurs de l’Université Dalhousie ont effectué une revue intégrative pour synthétiser les résultats concernant la réalité virtuelle (RV) en tant qu’outil pédagogique pour susciter un comportement empathique chez les technologues en radiation médicale (TRM).

    De manière informelle, l’empathie est souvent décrite comme la capacité de se mettre à la place d’un autre. L’empathie est essentielle aux soins centrés sur le patient et cruciale pour le développement de relations thérapeutiques entre les soignants (prestataires de soins de santé, étudiants en soins de santé et aidants naturels tels que les parents, les conjoints, les amis, la famille, le clergé, les travailleurs sociaux et les autres patients) et les bénéficiaires de soins . À l’heure actuelle, il est nécessaire de développer des outils et des approches efficaces qui soient normalisables, à faible risque, sûrs à l’échec, facilement reproductibles et qui pourraient aider à susciter un comportement empathique.

    Cette synthèse de recherche a examiné des études portant sur des expériences de réalité virtuelle allant d’une seule session de huit minutes à des sessions d’une durée de 20 à 25 minutes dispensées sur deux jours distincts, à la fois dans des environnements de réalité virtuelle immersifs où les participants assumaient le rôle d’un bénéficiaire de soins – des environnements de RV immersifs où les participants ont assumé le rôle de fournisseur de soins dans un environnement de soins simulé. Les deux types d’études ont aidé les chercheurs à comprendre ce que c’est que d’avoir une maladie ou un besoin spécifique et à s’entraîner à interagir avec des bénéficiaires de soins virtuels.

    «Bien que les études que nous avons examinées ne montrent pas définitivement que la RV peut aider à maintenir les comportements d’empathie au fil du temps, il y a beaucoup de promesses pour la recherche et les applications futures dans ce domaine», a expliqué l’auteur principal Megan Brydon, MSc, BHSc, RTNM, IWK Centre de santé, Halifax, Nouvelle-Écosse, Canada.

    Les auteurs concluent que la RV peut fournir un outil efficace et vaste pour l’apprentissage des perspectives des bénéficiaires de soins et que les études futures devraient chercher à déterminer quelles expériences de RV sont les plus efficaces pour évoquer des comportements empathiques. Ils recommandent que ces études utilisent des conceptions d’ordre élevé qui sont mieux à même de contrôler les biais.

    Source de l’histoire:

    Matériaux fourni par Elsevier. Remarque: le contenu peut être modifié pour le style et la longueur.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.