Les cafards et les lézards inspirent un nouveau robot –

  • FrançaisFrançais



  • Un nouveau robot amphibie à grande vitesse inspiré des mouvements des cafards et des lézards, développé par les chercheurs de l’Université Ben-Gourion du Néguev (BGU), nage et court au-dessus de l’eau à grande vitesse et rampe sur des terrains difficiles.

    La conception mécanique du robot AmphiSTAR et de son système de contrôle a été présentée pratiquement la semaine dernière à l’IROS (International Conference on Intelligent Robots and Systems) par le Dr David Zarrouk, directeur du laboratoire de robotique biologique et médicale du département de génie mécanique de BGU, et diplômé étudiant Avi Cohen.

    «L’AmphiSTAR utilise un mécanisme tentaculaire inspiré des cafards, et il est conçu pour fonctionner sur l’eau à des vitesses élevées comme le lézard basilic», explique Zarrouk. «Nous envisageons qu’AmphiSTAR puisse être utilisé pour des applications agricoles, de recherche et de sauvetage et d’excavation, où à la fois ramper et nager sont nécessaires.

    L’AmphiSTAR de la taille d’une paume, qui fait partie de la famille de robots STAR développés au laboratoire, est un robot à roues équipé de quatre hélices sous lesquelles les axes peuvent être inclinés à l’aide du mécanisme d’étalement. Les hélices agissent comme des roues au-dessus du sol et comme des ailettes pour propulser le robot au-dessus de l’eau tout en nageant et en courant sur l’eau à des vitesses élevées de 1,5 m / s. Deux réservoirs d’air lui permettent de flotter et de passer en douceur entre les vitesses élevées en vol stationnaire sur l’eau et les vitesses de nage inférieures, et de ramper à nager et vice versa.

    Le robot expérimental peut ramper sur du gravier, de l’herbe et du béton aussi vite que le robot STAR original et peut atteindre une vitesse de 3,6 m / s (3,3 mi / h).

    «Nos recherches futures se concentreront sur l’évolutivité du robot et sur la nage sous-marine», déclare Zarrouk.

    Vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=qXgPQ7_yld0&t=0s

    Cette étude a été soutenue en partie par le BGU Helmsley Charitable Trust par le biais de l’Initiative de robotique agricole, biologique et cognitive, et par le Marcus Endowment Fund, tous deux à l’Université Ben-Gourion du Néguev. Le don de l’héritage Marcus, de plus de 480 millions de dollars, a été donné en 2016 à American Associates, Université Ben-Gurion du Néguev par le Dr Howard et Lottie Marcus. Le don est le plus grand cadeau offert à une université israélienne et est considéré comme le plus grand cadeau à une institution israélienne.

    Source de l’histoire:

    Matériaux fourni par American Associates, Université Ben-Gurion du Néguev. Remarque: le contenu peut être modifié pour le style et la longueur.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.