Une photo signée d’Hitler étreignant une jeune fille juive se vend aux enchères pour 11 000 dollars


En dépit de l’histoire peu recommandable du régime nazi, les artefacts et les accessoires de cette période sombre semblent toujours susciter l’intérêt. Ce dernier item de la période nazie qui vient d’être vendu dans une maison de vente aux enchères du Maryland est particulièrement fascinant: C’est une photo de étreignant une jeune fille juive.

La photographie montre Hitler et une jeune fille blonde nommée . Bernile avait environ six ans au moment où la photo a été prise et elle est devenue connue comme l’enfant du Führer. L’enfant et le dictateur ont célébré le même anniversaire.

Bien que les deux partagent le même anniversaire le 20 avril, leurs héritages ne pourraient être plus différents, ce qui, dans le contexte de l’Allemagne nazie, en fait un morceau d’histoire incroyablement étonnant. L’enfant du Führer était juif  et apparemment, Hitler le savait.

La photo a été vendue aux enchères à l’Alexander Historical Auctions de Chesapeake City, dans le Maryland. L’écriture est d’Hitler en personne avec de l’encre bleu foncé et on peut lire en allemand : Chère et considérée Rosa Nienau, Adolf Hitler Munich, le 16 juin 1933.

 

Le prix de vente s’est élevé à 11 520 dollars et le vice-président de la maison de ventes, Andreas Kornfeld, justifie ce prix. Kornfeld a décrit la photographie comme l’un des objets les plus uniques que j’ai vu à cette maison de vente aux enchères en raison de la nature du patrimoine juif de Bernile.

Kornfeld a déclaré: Étant allemand, je n’ai jamais entendu l’histoire et j’ai vu la photo plusieurs fois, mais je ne me serais jamais imaginé l’histoire derrière la photo, qui est renversante. L’image a été capturée en 1933 lors de la retraite bavaroise à la montagne dans la ville d’Hitler. Elle a été utilisée comme un outil de propagande. Les images du photographe Heinrich Hoffmann sur Hitler ont souvent été utilisées pour présenter le dictateur de façon positive en tant qu’homme qui aimait les enfants.

Bernile et Hitler se sont rencontrés après que sa mère, veuve, et elle-même se soient rendues de Munich à la retraite de Hitler en 1933 et elle a été choisie pour rencontrer le Führer. La maison de vente estime qu’elle a probablement été choisie à cause de l’anniversaire qu’ils partagent.

Apparemment, les deux se sont bien entendus et s’entendaient très bien, comme le montre la photo. Bernile l’aurait même appelé oncle Hitler. Ils se sont rencontrés plusieurs fois après cette première réunion et sont également devenus des correspondants jusqu’en 1938.

La maison de vente aux enchères explique que Bernie était un quart juif, ce qui, selon la loi raciale nazie, était considéré comme totalement juif. Alexander Historical Auctions affirme avoir des raisons de croire qu’Hitler était consciente de son héritage juif depuis le début.

Les recherches montrent que très tôt, Hitler a pris conscience de l’héritage juif de la jeune fille, mais a choisi de l’ignorer, que ce soit pour des raisons personnelles ou de propagande selon le site de la vente aux enchères. Un des hommes de main de Hitler aurait découvert le patrimoine de Bernile et l’aurait interdite, elle et son frère, de se rendre au lieu de rendez-vous.

Hitler fut mécontent de cette décision et continua à rester en contact avec sa petite fille préférée, mais fut finalement empêché en permanence de communiquer avec elle par un autre haut responsable nazi en 1938.

Cinq ans plus tard, le 5 octobre 1943, Bernile mourut de la poliomyélite à l’âge de 17 ans dans un hôpital de Munich. Kornfeld n’a pas révélé l’identité de l’acheteur, ni le vendeur qui a apporté l’objet à la maison de vente aux enchères.  Quel que soit l’acheteur, il possède maintenant un objet vraiment étonnant: Un moment où le dictateur le plus infâme et le plus impitoyable de l’histoire moderne a sans doute été opposé à son propre régime antisémite.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Madeleine Jussier

Dégoutée du monde, je me concentre sur l'actualité insolite et culturelle. Fan de série et de film et je n'hésite pas à critiquer l'idiotie humaine. Passée par plusieurs journaux de la presse écrite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *