Une femme “ tente de contourner les règles de la pandémie ” en promenant son petit ami en laisse

  • FrançaisFrançais



  • Alors que la pandémie de coronavirus se poursuit, de nombreux endroits dans le monde introduisent des restrictions plus strictes dans le but de réduire la propagation du virus.

    Au Québec, au Canada, un couvre-feu de quatre semaines a été mis en place, ce qui oblige les résidents à rester chez eux de 20 heures du soir à 5 heures du matin.

    Comme pour toutes les restrictions, il existe quelques exceptions à la règle – pour les travailleurs essentiels qui doivent voyager et aussi pour ceux qui doivent promener leur chien.

    Une femme aurait tenté d’utiliser cette dernière exemption pour son propre compte samedi soir, peu après l’entrée en vigueur du couvre-feu.

    Le journal local La Tribune rapporte qu’une femme a été condamnée à une amende après avoir été interpellée sur la rue King Est à Sherbrooke, promenant son partenaire en laisse.

    Ils affirment que la femme a dit à la police qu’elle venait de «promener son chien».

    Isabelle Gendron, du service de police de Sherbrooke, a déclaré à la publication: «Le couple n’a pas du tout collaboré avec la police.

    «Des déclarations de violation du règlement municipal leur ont été données. La dame a affirmé qu’elle ne paierait pas le billet et même qu’elle les accumulerait.

    “Le montant des conclusions pour récidive peut aller jusqu’à 6 000 $.”

    Un extrait de l’article de La Tribune a été partagé sur Twitter où il est rapidement devenu viral, recueillant des centaines de retweets et de likes, alors que de nombreuses personnes ont loué la «créativité» du couple.

    Une personne a écrit: “C’est la vraie vie. Une femme a infligé une amende à Sherbrooke, au Québec, pour avoir promener * son petit ami * en laisse après le couvre-feu. (Il y a une exemption de couvre-feu pour ceux qui promènent leur chien).”

    Un autre a commenté: “Cela a vraiment fait ma journée.”

    Un troisième a déclaré: «C’est créatif».

    Quelqu’un d’autre a répondu: “Promenez votre petit ami autant que vous voulez. Chez vous après le couvre-feu.”

    “Je dois avouer que c’est assez drôle”, a ajouté un autre utilisateur.

    Avez-vous une histoire à partager? Nous voulons en savoir plus. Écrivez-nous à yourmirror@mirror.co.uk

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.