Une femme de ménage gagne 21 millions de dollars pour avoir travaillé le dimanche

L’employée d’un hôtel, qui faisait la vaiselle, a reçu 21 millions de dollars pour avoir été forcé de travailler le dimanche.

 


L'employée d'un hôtel, qui faisait la vaiselle, a reçu 21 millions de dollars pour avoir été forcé de travailler le dimanche.

Marie Jean Pierre a été licenciée en mars 2016 de l’hôtel Conrad pour s’être absentée du travail six dimanches de suite afin de pouvoir se rendre à l’église baptiste Bethel à Miami. Agée de 60 ans, originaire d’Haïti, elle travaillait à l’hôtel depuis plus d’une décennie et n’avait jamais été contraint de travailler le dimanche.

Missionnaire chrétienne dévouée, elle avait précisé à son employeur, lors de son embauche, qu’elle ne pourrait pas travailler le dimanche en raison de ses convictions religieuses. Je vénère . Pas de travail dimanche, parce que dimanche, je rends hommage à , a-t-elle confié à NBC 6 Miami.

Pendant sept ans, elle n’a jamais travaillé un dimanche, mais ils l’ont ensuite viré pour , a déclaré son avocat, Marc Brumer. Elle a poursuivi l’hôtel en , alors géré par les hôtels Hilton, au motif que ses droits avaient été violés en vertu de la loi sur les droits civils de 1964, qui protège les travailleurs contre toute fondée sur la race, la , le sexe ou l’origine ethnique.

Un jury a conclu qu’elle devrait recevoir 21 millions de dollars de , plus 35 000 dollars de salaires impayés et 500 000 $ pour la douleur émotionnelle et l’angoisse mentale. Son avocat a déclaré: Pendant sept ans, l’hotel n’a eu aucun problème parce qu’elle ne travaillait pas le dimanche et ses employés auraient facilement pu s’en accommoder, mais au lieu de cela, ils l’ont placée en état d’absentéisme et l’ont jetée dehors.

Elle est un soldat du Christ. Elle le faisait pour tous les autres travailleurs victimes de discrimination. Le groupe hôtelier a annoncé son intention de faire appel de cette décision. Une déclaration des hôtels Hilton a déclaré: Au cours des 10 années de service de Mme Pierre, de nombreuses concessions ont été consenties pour tenir compte de ses engagements personnels et religieux.

M. Brumer a déclaré que l’affaire ne concernait pas « l’argent », mais le message envoyé aux entreprises: Quelle que soit votre influence et puissance, si vous exploitez le sang et la sueur de vos travailleurs, alors vous feriez mieux de ne jamais interférer dans leurs croyances religieuses. Mme Pierre ne recevra pas la totalité des 21 millions de dollars, car les dommages-intérêts punitifs sont plafonnés à 300 000 dollars devant les tribunaux fédéraux. Mais si on tient compte des dommages et autres billevesées, Marie Jean Pierre va empocher près de 500 000 dollars.

Il est certain que sa croyance en Dieu sera inébranlable désormais, mais, c’est surtout à cause des avocats, chasseurs d’ambulance et de la stupidité judiciaire des Etats-Unis que ce type de merde est possible… Et également à cause de cet hôtel à la con qui refuse qu’on s’absente, même un jour, par semaine.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Madeleine Jussier

Dégoutée du monde, je me concentre sur l'actualité insolite et culturelle. Fan de série et de film et je n'hésite pas à critiquer l'idiotie humaine. Passée par plusieurs journaux de la presse écrite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *