Un Français paie les impôts de son homonyme depuis 15 ans

  • FrançaisFrançais



  • Un retraité français a fait appel aux autorités pour qu’elles l’aident enfin à rester en charge de ses propres impôts et non de ceux de son homonyme, dont il paie les impôts annuels depuis 15 ans.

    Avoir un nom populaire présente certains avantages. C’est facile à retenir et les gens ne vous regardent jamais bizarrement quand vous le dites. Cependant, tout n’est pas bon, comme vous le dira le protagoniste de l’histoire d’aujourd’hui. Francis Lopez, un homme de 83 ans originaire de Montpellier, en France, partage le même nom, la même date de naissance, la même ville et même la plupart des chiffres de son numéro de sécurité sociale avec un autre homme, et pour une raison quelconque, les autorités ont toujours envoyez-lui aussi les impôts de son homonyme. Lopez paie les impôts de quelqu’un d’autre depuis 15 ans, mais à cause d’une nouvelle loi sur la retenue à la source, il craint que cela ne commence vraiment à lui coûter cher.

    Photo : Kelly Sikkema/Unsplash

    « Notre nom est Francis Lopez, nous sommes tous les deux nés à Oran, en Algérie, le 6 octobre 1938. Nous avons le même numéro de sécurité sociale, à l’exception des trois derniers chiffres. (…) J’ai commencé à avoir des problèmes en 2006 », a déclaré Lopez. « Je suis celui qui paie ses impôts.

    Le Figaro rapporte que le problème a commencé il y a 15 ans lorsque le fournisseur de retraite complémentaire AG2R a commencé à enregistrer un autre revenu de Francis Lopez, ce qui a obligé l’homme de 83 ans à payer des impôts pour cela. Il a essayé de contacter l’entreprise à plusieurs reprises mais a finalement abandonné, voyant qu’il pouvait résoudre le problème « manuellement » en déduisant simplement le revenu de son homonyme de sa feuille d’impôt. Cependant, en raison d’une nouvelle retenue à la source, ce n’est plus possible.

    Les services fiscaux français n’ont jusqu’à présent pas réussi à résoudre la situation bizarre, malgré les nombreuses demandes de François. Il a déjà dû payer 700 euros (830 $) d’impôts pour les revenus de son homonyme, et craint que si rien n’est fait, il devra en payer des milliers dans les années à venir.

    Heureusement, l’histoire de Francis Lopez a suscité beaucoup d’attention dans les médias grand public et les réseaux sociaux français, et les autorités fiscales ont annoncé que sa situation serait résolue en quelques jours.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.