UCLA, Washington a choisi de ne pas participer à la saison des bols en raison du COVID-19; FSU-Wake Forest désactivé

  • FrançaisFrançais



  • 18 décembre (UPI) – Les Bruins de l’UCLA et les Huskies de Washington ont rejoint une liste croissante de programmes de football universitaire qui ont choisi de ne pas participer aux séries éliminatoires en raison de la pandémie COVID-19.

    L’UCLA a déclaré jeudi qu’elle refuserait toute invitation à un match de bowling en séries éliminatoires. La décision a été prise par les joueurs de l’équipe et appuyée par le directeur sportif Martin Jarmond, l’entraîneur-chef Chip Kelly et le département des sports de l’école.

    Les Bruins accueillent Stanford lors de leur finale de la saison régulière à 16 heures PST samedi au Rose Bowl de Pasadena, en Californie.

    “La santé et la sécurité de nos étudiants-athlètes, entraîneurs et employés ont été notre étoile du Nord tout au long de la pandémie, mais l’expérience des étudiants-athlètes est également toujours au premier plan de mon esprit”, a déclaré Jarmond dans un communiqué.

    “Ces jeunes hommes se sont déjà tellement sacrifiés l’un pour l’autre; le moment est venu pour eux de changer de cap, d’être avec leur famille et de prendre une pause bien méritée.”

    UCLA et Oregon State sont les seules équipes du Pac-12 à avoir disputé les six matchs du programme jusqu’à présent cette saison. Toutes les autres équipes ont eu au moins un match interrompu par des tests de coronavirus positifs et la recherche des contacts, y compris Washington, qui a été contraint de se retirer du match de championnat de conférence de vendredi contre l’USC. Les Oregon Ducks ont remplacé Washington dans le match pour le titre Pac-12.

    Vendredi, Washington a annoncé qu’il ne poursuivrait pas une offre de bol en séries éliminatoires pour des raisons médicales.

    “Je suis vraiment déçu pour nos joueurs, entraîneurs et membres du personnel qui se sont consacrés à cette saison très difficile”, a déclaré la directrice des sports de Washington, Jennifer Cohen, dans un communiqué.

    “Au cours des 10 derniers jours, nous avons déployé tous les efforts possibles, y compris la suspension de toutes les activités liées au football et la poursuite des protocoles de tests agressifs, pour être en mesure de préparer notre équipe à retourner sur le terrain. Cependant, avec le nombre de cas positifs, en particulier au position en ligne offensive, nous n’aurons pas d’équipe prête pour la compétition en raison de nos protocoles médicaux complets de retour au jeu. »

    Washington et UCLA ont rejoint Stanford, Boston College, Pittsburgh, Virginie, Kansas State, Louisville, Virginia Tech et San Diego State en tant qu’écoles qui ont choisi de ne pas participer à ces séries éliminatoires.

    Vendredi également, le match entre l’État de Floride et la forêt de Wake, prévu samedi, a été annulé en raison de problèmes de COVID-19 dans le programme de football des Seminoles.

    FSU a déclaré au bureau de la ligue qu’un test positif et une recherche des contacts laissaient l’équipe sans suffisamment de monteurs de lignes offensifs. Il s’agit du troisième match cette saison que l’État de Floride a annulé dans les 24 heures en raison de problèmes de coronavirus.

    Pendant ce temps, l’entraîneur-chef de football de l’Iowa Hawkeyes, Kirk Ferentz, a été testé positif au COVID-19, a annoncé l’école vendredi.

    Ferentz, 65 ans, a été testé positif jeudi lors de son test antigénique quotidien et a fait confirmer le résultat par un test PCR. L’entraîneur est asymptomatique et s’auto-isolera jusqu’au 27 décembre.

    “Nous avons eu la chance cette saison d’avoir disputé huit matchs et d’avoir très peu de cas positifs”, Ferentz dit dans un communiqué. “Lorsque l’équipe reviendra à l’entraînement mardi, je participerai via Zoom et notre objectif collectif sera de préparer le match de bowling.”

    Le match à domicile de l’Iowa contre le Michigan – prévu pour samedi – avait précédemment été annulé en raison de problèmes de COVID-19 dans le programme des Wolverines. L’Iowa apprendra sa destination de bol dimanche.

    Ferentz est le cinquième entraîneur-chef des Big Ten connu pour avoir été testé positif au coronavirus, rejoignant Ryan Day de l’Ohio State, Paul Chryst du Wisconsin, Mike Locksley du Maryland et Jeff Brohm de Purdue.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.