Pour éviter la déportation d’une famille de réfugiés, cette église hollandaise a tenu un service religieux en continu pendant 30 jours


L'église Gereformeerde Kerk à Katwijk
L'église Gereformeerde Kerk à Katwijk

Au cours du dernier mois, des centaines de pasteurs des quatre coins des Pays-Bas ont célébré à tour de rôle le service dans une église protestante de , où une famille de réfugiés arméniens, sur le point d’être expulsée, s’est réfugiée. La loi néerlandaise empêche les policiers d’entrer dans les lieux de culte pendant les prières et les chefs religieux sont déterminés à poursuivre le service aussi longtemps qu’il faudra aux autorités pour revenir sur leur décision.

La famille a fui son natale en 2009, après avoir reçu des menaces de mort en raison de l’activisme politique du père. Ils ont demandé l’asile aux Pays-Bas et, après sept ans de procédure, un juge a accordé l’asile à la famille. Toutefois, le gouvernement néerlandais a fait appel de cette décision devant le tribunal et, en septembre 2018, Sasun Tamrazyan, son épouse Anousche et leurs trois enfants ont été officiellement informés que leur statut d’asile avait été levé. Ne se sentant plus en sécurité dans le centre d’asile qui leur avait été assigné, la famille Tamrazyan a cherché refuge à l’église (GKV), à Katwijk dont elle était devenue membre trois ans auparavant. Ils étaient les bienvenus à bras ouverts.

Publiée par Joost Schelling sur Mardi 20 novembre 2018

Malgré le fait que l’église ait offert un abri à la famille arménienne, rien n’empêchait les autorités néerlandaises de rentrer et de placer les réfugiés en détention. C’est à ce moment que l’Église protestante Bethel de La Haye est intervenue pour leur offrir une protection accrue. Ils ont invité les Tamrazyans à s’abriter sur place et ont proposé d’organiser un service sans interruption jusqu’à ce que leur situation soit résolue, empêchant la police de les renvoyer sans enfreindre la loi. Selon la loi néerlandaise, les autorités ne sont pas autorisées à entrer dans les lieux de culte pendant les prières. Des pasteurs de tout le pays se sont donc rendus à Bethel pour participer à un service de relais qui dure depuis plus de 700 heures.

Nous espérons que la famille obtiendra un permis de séjour aux Pays-Bas pour deux raisons, a déclaré GKV Katwijk dans une déclaration à Euronews. Le père de famille risque fort d’être tué en Arménie. Et les enfants vivent aux Pays-Bas depuis neuf ans et sont implantés ici.

Publiée par Joost Schelling sur Mardi 20 novembre 2018

Selon les médias néerlandais, les Tamrazyans ont également demandé à bénéficier du programme Children’s Pardon. Un programme permet aux familles de réfugiés avec enfants qui résident aux Pays-Bas depuis plus de cinq ans d’obtenir un permis de séjour, mais leur demande a été rejetée. Cependant, les chefs religieux qui ont accueilli la famille arménienne le 26 octobre 2018 sont déterminés à poursuivre leur service de relais à l’église de Bethel jusqu’à ce que les autorités revoient leur décision.

Le soutien à la famille Tamrazyan et aux efforts de l’église pour assurer leur sécurité a été considérable, des centaines de Néerlandais et d’étrangers ont assisté au service sans interruption et ont imploré le gouvernement via Internet. Le hashtag #KerkasielBethel a été largement utilisé sur les réseaux sociaux. Une pétition est même en cours, qui a déjà recueilli plus de 200 000 signatures.

Le service sans stop en est actuellement à sa cinquième semaine et Bethel Church est toujours à la recherche de pasteurs bénévoles pour participer au relais, en particulier de pasteurs disposés à effectuer le service pendant la nuit. Le service de relais doit probablement encore fonctionner pendant un certain temps, a écrit sur Facebook Theo Hettema, président du conseil général des ministres protestants, encourageant les nocturnes à prendre contact.

Je pense qu’il est bon que les églises fassent une déclaration à leur manière pour une procédure d’asile plus équitable et plus rapide, a écrit l’un des pasteurs sur Facebook qui a tenu un service sa à Bethel Church.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Madeleine Jussier

Dégoutée du monde, je me concentre sur l'actualité insolite et culturelle. Fan de série et de film et je n'hésite pas à critiquer l'idiotie humaine. Passée par plusieurs journaux de la presse écrite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *