L’outil de rupture de paywall 12ft demande aux utilisateurs de s’abonner pour couvrir les coûts | Actualités scientifiques et techniques


  • FrançaisFrançais



  • Un site Web conçu pour aider les internautes à contourner les murs payants a commencé à demander à ces utilisateurs de s’abonner pour couvrir ses frais.

    L’outil, 12 pieds, permet aux gens d’éviter de payer des abonnements pour accéder aux actualités et aux revues académiques qui restreignent qui peut les lire.

    Les murs payants sont une méthode populaire pour garantir les abonnements au sein de l’industrie de l’information, en partie parce que l’industrie perd une part croissante du marché publicitaire au profit de “duopole de fait” de Google et Facebook.

    Le créateur de l’outil, Thomas Millar, prétend l’avoir créé au début de la COVID pandémie alors qu’il effectuait des recherches et a découvert que huit des 10 meilleurs liens sur Google étaient payants.

    Son outil fonctionne en reconfigurant efficacement le navigateur Web de l’utilisateur afin qu’il apparaisse comme un robot d’exploration Google. Les sites partagent souvent leur texte intégral avec Google pour obtenir un meilleur classement dans la recherche Google.

    Étant donné que son outil ne modifie pas réellement le site Web payant, mais uniquement le navigateur du visiteur, cela ne serait pas considéré comme une infraction en vertu de la loi sur l’utilisation abusive des ordinateurs.

    A quoi sert l’outil ?

    M. Millar ne dit pas qu’il veut empêcher les organes de presse de générer des revenus d’abonnement, bien que ce soit l’effet ultime de son outil.

    Il a déclaré : “Je crois que Google Adwords a tué le Web. Google Adwords a incité les sites à colporter des déchets optimisés pour le référencement… Les résultats de recherche affichent désormais des “actualités”, des publicités et des spams SEO au lieu de faire apparaître des informations.”

    Malgré les critiques de contenu de mauvaise qualité apparaissant dans la recherche Google, 12ft se présente sur la base du travail “avec vos sites Web préférés” et montre comme exemple l’outil supprimant le paywall pour The Economist.

    M. Millar demande maintenant aux gens de s’abonner volontairement pour 12 $ (8 £) par mois pour couvrir les coûts de son outil. The Economist propose des abonnements numériques à 17,90 £ par mois, qui financent son journalisme.

    Dans une déclaration concernant l’avenir de l’outil, M. Millar a écrit : “Vous devenez tous chers. Les coûts de la bande passante deviennent élevés. Aidez à maintenir le site en ligne en achetant un abonnement à 12ft Pro.

    “Qu’est-ce que cela vous apporte? Honnêtement, pas grand-chose actuellement. Nous avons une petite extension Chrome qui vous offre quelques commodités lorsque vous utilisez 12 pieds.

    “J’y travaille. C’est ma mission de nettoyer le Web, et j’ai de grands projets. Vos 12 $ serviront à financer le développement d’une meilleure version de 12 pieds et à maintenir le service actuel en ligne.”

    M. Millar n’a pas répondu à Sky News lorsqu’on lui a demandé s’il envisagerait d’ajouter un mur payant à 12 pieds afin que le service ne soit utilisé que par les abonnés payants.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *