Les hôpitaux suisses utilisent toujours une prière médiévale appelée “Le secret” pour prévenir les saignements des patients


  • FrançaisFrançais


  • Une nouvelle étude a récemment révélé que certains hôpitaux suisses s’appuient toujours sur une prière médiévale connue sous le nom de “Le secret” pour protéger les patients des saignements excessifs après une intervention chirurgicale.

    Nous vivons à une époque où les professionnels de la santé ont accès à une variété d’outils scientifiquement prouvés pour prévenir les saignements excessifs chez les patients, mais selon les données présentées dans une étude récente, plusieurs hôpitaux en Suisse s’appuient encore sur une «formule de guérison» datant de moyen-âge pour empêcher les gens de saigner à mort. Connu sous le nom de The Secret, ce “charme du sang est largement pratiqué en Suisse romande” et fonctionnerait en mobilisant “des forces supérieures pour aider à guérir le patient”. Le Secret a récemment fait l’objet d’une étude destinée à tester l’efficacité du rituel.

    Photo : Olga Kononenko/Unsplash

    “‘Le secret’ fait partie d’une conception magique de la médecine”, ont écrit les auteurs de l’étude. “C’est un vestige des pratiques médicales du Moyen Age, lorsque la médecine était réduite à sa plus simple expression et était pratiquée par des moines-praticiens, ou sorciers, sur la base d’un des miracles rapportés dans les évangiles synoptiques comme “Jésus guérissant l’hémorragique”. femme’.”

    Malgré sa nature rudimentaire et ses résultats non prouvés, 76% des participants à l’étude pensaient que The Secret les protégerait des saignements excessifs et ont en fait demandé à leurs médecins d’effectuer le rituel avant la chirurgie.

    Pour cette étude, les chercheurs ont comparé les résultats hémorragiques de 200 patients subissant des procédures coronariennes invasives en Suisse. La moitié des patients ont reçu des soins médicaux standard modernes, tandis que l’autre moitié a reçu des soins standard plus The Secret. Les résultats ont été mesurés à l’aide de l’échelle Bleeding Academic Research Consortium (BARC).

    Photo : Patrick Fore/Unsplash

    Sans surprise, les données ont montré que The Secret ne faisait pas la moindre différence en termes de saignement. Parmi ceux qui ont reçu la prière médiévale, 72 % n’ont eu aucun saignement, 16 % avaient un score BARC de un et 12 % avaient un score BARC de deux.

    Parmi les patients qui n’ont reçu que des soins médicaux standard, 73 % n’ont présenté aucun saignement, 14 % avaient un score BARC de un et 13 % avaient un score BARC de deux. Fondamentalement, les deux groupes ont eu des résultats incroyablement similaires.

    “La plupart des participants pensaient que ‘Le Secret’ serait bénéfique mais qu’il n’y avait aucun effet sur les saignements”, ont écrit les auteurs de l’étude, ajoutant que la prière n’était “pas pertinente en cardiologie”. Cela dit, ils ont reconnu que l’ancienne prière pourrait “limiter l’anxiété des croyants superstitieux, permettre un certain conditionnement neuropsychologique et agir comme un placebo”.

    

    Le Secret a été reconnu comme un artefact du « patrimoine immatériel » par l’UNESCO. Et même si cela n’arrêtera pas votre saignement, les gens le demanderont probablement encore dans les hôpitaux, juste à cause de la superstition. Ce qui le rend différent des rituels similaires dans d’autres parties du monde, c’est le fait qu’en Suisse romande, il est accepté par l’establishment médical.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Copy code