« Les étoiles sont alignées » : un homme qui avait autrefois peur des hauteurs se prépare pour le record du monde de saut à l’élastique | Nouvelles décalées


  • FrançaisFrançais



  • François-Marie Dibon avait peur des hauteurs dans son enfance et avait du mal à plonger du côté d’une piscine.

    Mais maintenant, le Français de 44 ans est déterminé à établir un nouveau record du monde du plus grand nombre de sauts à l’élastique en 24 heures.

    M. Dibon, qui travaille comme actuaire à Stockholm, tentera de battre le record établi par le Néo-Zélandais Mike Heard, 35 ans, qui a effectué 430 sauts depuis le pont du port d’Auckland en une journée en 2017.

    M. Dibon sautera du pont Garry près de Killiecrankie dans le Perthshire, exploité par Highland Fling Bungee en Écosse, sautant toute la nuit tout en s’appuyant sur de courtes pauses et des micro-siestes.

    “Nous y réfléchissons depuis cinq ans et demi, avec des hauts et des bas et quelques barrages routiers en route”, a-t-il déclaré.

    “Il faut beaucoup de personnel qualifié pour faire quelque chose comme ça. Puis la pandémie s’est produite et les restrictions de voyage ont rendu difficile pour moi de voyager de la Suède à l’Écosse.

    “Maintenant, le karma est bon. Les étoiles sont alignées.”

    En mars, M. Dibon a souffert de l’équivalent du mal de mer, dû au mouvement constant de montée et descente sur le sandow élastique.

    Image:
    Photo : Highland Fling Bungee

    Mais après 25 heures par semaine au gymnase, se concentrant sur des exercices cardio et musculaires et apprenant des techniques de respiration, il se sent prêt à entrer dans le livre des records.

    Il a déclaré: “Comme la plupart des gens, je n’aime pas la douleur et je n’aime pas la peur, mais j’aime l’idée d’affronter vos peurs et d’essayer de les surmonter.

    “Pendant une semaine entière après mon premier saut, mon corps me faisait mal parce que j’étais tellement stressé, mais j’ai alors réalisé que c’était bon pour moi.”

    Un saut à l’élastique environ toutes les 200 secondes

    M. Dibon devra effectuer un saut environ toutes les 200 secondes, surveillé par un juge du Livre Guinness des records.

    Sa tentative de record devrait commencer mardi matin et il sera rejoint par une équipe de soutien pour ce qu’il a décrit comme un effort collectif.

    “Sans moi, il n’y a pas de record, sans l’équipe, je ne ferai qu’un seul saut”, a-t-il déclaré.

    “En 24 heures, vous n’avez que 1 440 minutes.

    “Cela peut sembler beaucoup, mais lorsque vous êtes pressé par le temps, chaque seconde que nous perdons, si vous multipliez cela par des centaines, vous perdez du temps.

    “Le rôle de chacun est si important.”

    Laurie Thomas, maître de saut et responsable des opérations chez Highland Fling Bungee, a déclaré : “Quand François a sauté avec nous pour la première fois, il est tombé amoureux de l’endroit.

    “C’est formidable de faire partie de cela avec lui, et l’équipe l’aura pour toujours sur son CV. J’espère que nous célébrons le succès.”

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *