Les États-Unis et Taïwan entameront des négociations commerciales officielles dans la foulée de la visite de Pelosi


  • FrançaisFrançais


  • 1/3

    Taïwan et les États-Unis ont annoncé qu’ils entameraient des négociations sur un accord commercial au début de l’automne. Photo d’archive par Ritchie B. Tongo/EPA-EFE

    18 août (UPI) — Les États-Unis et Taïwan ont annoncé leur intention d’entamer des négociations commerciales officielles, des semaines après qu’une visite de la présidente de la Chambre des États-Unis, Nancy Pelosi, à Taipei a déclenché une réponse furieuse de la Chine.

    Le premier cycle de négociations sur l’initiative américano-taïwanaise sur le commerce du XXIe siècle devrait avoir lieu au début de l’automne, a annoncé mercredi le bureau du représentant américain au commerce dans un communiqué.

    L’accord, initialement annoncé en juin, « approfondira nos relations commerciales et d’investissement, fera progresser les priorités commerciales mutuelles basées sur des valeurs partagées et favorisera l’innovation et la croissance économique inclusive pour nos travailleurs et nos entreprises », a déclaré la représentante américaine adjointe au commerce, Sarah Bianchi.

    L’Executive Yuan, la branche exécutive du gouvernement taïwanais, a déclaré jeudi que “les deux parties ont fait preuve d’un haut degré d’ambition et espéraient obtenir des résultats concrets dès que possible et signer un accord commercial”.

    “La signature du futur accord aidera [Taiwan] renforcer et approfondir ses relations économiques et commerciales avec les États-Unis”, a-t-il déclaré dans un communiqué.

    Le ministère chinois du Commerce a déclaré jeudi qu’il était “résolument opposé” aux négociations commerciales.

    Washington devrait “gérer correctement les relations commerciales avec la région de Taïwan et respecter les intérêts fondamentaux de la Chine”, a déclaré la porte-parole Shu Jueting lors d’un point de presse, selon la chaîne de télévision publique CGTN.

    L’annonce des pourparlers intervient après que Taipei a été exclu du plan économique régional de l’administration Biden, le cadre économique indo-pacifique de 13 pays, qui a été lancé en mai.

    Taïwan n’a pas été invité à rejoindre l’IPEF alors que certains pays membres craignaient que son inclusion ne contrarie la Chine, qui considère l’île autonome comme une province capricieuse. Pékin s’est efforcé d’isoler diplomatiquement Taipei et de l’exclure des organisations internationales.

    Les relations entre la Chine et les États-Unis, déjà au plus bas ces dernières années, sont devenues de plus en plus tendues lors de la visite de Pelosi à Taïwan au début du mois.

    Pékin a réagi en menant ses plus grands exercices militaires jamais organisés autour de l’île de 23 millions d’habitants, en lançant des cyberattaques et des campagnes de désinformation et en restreignant les importations en provenance de Taïwan d’articles tels que les agrumes et le maquereau congelé.

    Le négociateur commercial en chef de Taïwan, John Deng, a déclaré jeudi lors d’une conférence de presse que les négociations commerciales à venir pourraient aider Washington et Taipei à explorer des moyens de “contrer la coercition économique” de la Chine.

    L’arrivée dimanche d’une autre délégation du Congrès américain, dirigée par le sénateur Ed Markey, D-Mass., A déclenché une nouvelle série d’exercices militaires par la Chine.

    Le coordinateur de la Maison Blanche pour l’Indo-Pacifique, Kurt Cambell, a déclaré la semaine dernière que les États-Unis prendraient “des mesures calmes et résolues pour maintenir la paix et la stabilité face aux efforts continus de Pékin pour la saper”.

    Lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes, Campbell a déclaré que l’armée américaine effectuerait “des transits aériens et maritimes standard à travers le détroit de Taiwan dans les prochaines semaines”.

    Il a ajouté que Washington travaillait à “approfondir nos liens avec Taiwan, notamment en continuant à faire progresser nos relations économiques et commerciales”.

    Malgré sa taille relativement petite, Taïwan est le 8e partenaire commercial des États-Unis, avec un commerce total de 114 milliards de dollars en 2021.

    L’île est l’un des plus grands producteurs mondiaux de semi-conducteurs et d’autres composants électroniques, représentant plus de 60 % du marché mondial de la fabrication de puces sous contrat.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.