Le ministre japonais de la cybersécurité admet n’avoir jamais utilisé un ordinateur


, le nouveau ministre japonais de la cybersécurité, a récemment reconnu qu’il n’avait jamais utilisé d’ordinateur. Sakurada a fait cette déclaration lors d’une séance de questions avec le comité du Cabinet de la Chambre basse du Japon.

Interrogé sur des problèmes tels que le réseau électrique et les logiciels malveillants, le nouveau ministre de la cybersécurité paraissait paumé et a déclaré à un moment donné que la clé USB n’était pratiquement jamais utilisée dans les centrales nucléaires japonaises, ce qui laissait penser à de nombreuses personnes qu’il ne comprenait pas la la technologie. La plupart de ses réponses ont suscité les éclats de rire des autres politiciens, mais personne ne s’attendait à ce qu’il admette avec désinvolture qu’il n’avait même jamais utilisé d’ordinateur.

 

Je n’utilise pas d’ordinateurs, car depuis l’âge de 25 ans, j’occupe un poste de responsabilité où les secrétaires et les employés s’acquittent de telles tâches pour moi a déclaré Sakurada au comité. Je donne des instructions à mes assistants et je n’utilise donc pas dans un ordinateur, mais je suis convaincu que notre travail est sans faille.

Techniquement, M. Sakurada a raison, car le ministre n’est pas censé assumer beaucoup de responsabilités concrètes dans l’élaboration ou la mise en oeuvre de la stratégie de cybersécurité, mais son manque total de connaissances en informatique a laissé tout le monde stupéfait. Je trouve incroyable qu’un responsable des mesures de cybersécurité n’ait jamais utilisé d’ordinateur a déclaré Masato Imai, un homme politique du parti démocrate d’opposition.

Les utilisateurs de médias sociaux ont vite fait de se moquer de Yoshitaka Sakurada pour ses réponses stupéfiantes, certains exprimant simplement leur incrédulité, d’autres plaisantant sur le fait que son manque de connaissances est probablement le meilleur type de cybersécurité. Si un pirate informatique cible ce ministre Sakurada, il ne sera pas en mesure de voler des informations.

Aujourd’hui, tout président de société utilise un PC. Il ne sait même pas ce qu’est une clé USB.  a écrit une autre personne. Agé de 68 ans, il est membre du Parlement japonais depuis très longtemps, mais a été nommé ministre le mois dernier. Il est notamment chargé de superviser les préparatifs de la cyber-défense pour les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. Nous lui souhaitons bonne chance ! En même temps, c’est normal. Un ministre qui connait son boulot, c’est ça qui serait étonnant.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Madeleine Jussier

Dégoutée du monde, je me concentre sur l'actualité insolite et culturelle. Fan de série et de film et je n'hésite pas à critiquer l'idiotie humaine. Passée par plusieurs journaux de la presse écrite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *