La NASA et Boeing rapportent que les progrès du Starliner se déroulent bien, la mission de test en équipage repoussée à février


  • FrançaisFrançais


  • 1/5

    Photo de licence” alt=”United Launch Alliance lance sa fusée Atlas V pour stimuler le vaisseau spatial Boeing Starliner pour la NASA à partir du Complexe 41 à la Station de la Force spatiale de Cap Canaveral, en Floride, le 19 mai. Photo d’archives par Joe Marino/UPI | Photo de licence“/>

    United Launch Alliance lance sa fusée Atlas V pour stimuler le vaisseau spatial Boeing Starliner pour la NASA à partir du Complexe 41 à la Station de la Force spatiale de Cap Canaveral, en Floride, le 19 mai. Photo d’archives par Joe Marino/UPI | Photo de licence

    25 août (UPI) — La NASA et Boeing ont mis à jour jeudi les progrès du test en vol de l’équipage du Starliner avant une mission prévue pour février 2023.

    Alors que la planification se déroule bien, une mission CFT vers la Station spatiale internationale prévue pour être le premier vol avec des astronautes sur le CST-100 Starliner de Boeing, initialement prévue pour cet automne, a été repoussée à février.

    La NASA a effectué un essai en vol sans équipage vers l’ISS en mai.

    Le vol CFT, désormais prévu pour février, transportera deux pilotes d’essai – Barry “Butch” Wilmore et Suni Williams – sur un vol vers l’ISS, où ils travailleront pendant environ deux semaines.

    La NASA affirme qu’un CFT réussi démontrera la capacité de Starliner et de la fusée Atlas V de United Launch Alliance à transporter en toute sécurité des astronautes vers et depuis la Station spatiale internationale.

    “Nos opérations à bord se déroulent vraiment bien. Nous sommes vraiment satisfaits de ce qui se passe avec les équipages”, a déclaré Joel Montalbano, responsable du programme de la Station spatiale internationale de la NASA. “Les équipes se portent bien. Nous avons hâte de voir un autre Starliner amarré à la station spatiale internationale.”

    Mark Nappi, vice-président et directeur de programme du CST-100 Starliner de Boeing, a déclaré : « Nous sommes très satisfaits des performances observées de l’ensemble de notre matériel, de nos logiciels et de notre équipe. Les systèmes intégrés se sont extrêmement bien comportés.

    Lors du test orbital sans équipage en mai, Nappi a déclaré qu’il y avait un problème avec les propulseurs “désélectionnés” par les capteurs. Il a déclaré que quelques ajustements minimes avaient été apportés pour corriger ce problème, et la NASA pense que certains débris ont causé le problème du capteur, mais on ne sait pas de quoi il s’agissait.

    La NASA a déclaré qu’elle entamerait le processus final de certification du vaisseau spatial Starliner et des systèmes pour les vols réguliers de rotation de l’équipage vers la station spatiale dont le lancement est prévu en février 2023.

    Nappi a déclaré que la planification, la simulation et la formation des opérations de mission sont en cours et “nous sommes en bonne forme pour exécuter ce vol en février”.

    Steve Stich, directeur du programme d’équipage commercial de la NASA, a déclaré que les 6 premiers mois de l’année prochaine seront une période très chargée pour la NASA avec un transfert de Soyouz début mars, puis un autre transfert d’équipage de l’ISS ainsi que d’autres missions.

    “Les 6 premiers mois vont être courus, courus, courus”, a déclaré Stich.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.