Conseil australien interdira les chats à l’extérieur à moins qu’ils ne soient en laisse |


  • FrançaisFrançais



  • Un conseil australien semble sur le point d’interdire aux chats de sortir à l’extérieur à moins qu’ils ne soient tenus en laisse.

    Les modifications prévues des lois à Freemantle, en Australie-Occidentale, interdiraient aux félins toutes les zones appartenant au conseil, y compris les routes, les accotements et les brousses.

    Les membres du conseil ont voté pour approuver les propositions déposées par le conseiller Adin Lang, au motif qu’elles protégeraient la faune et élimineraient le risque que les chats soient heurtés par des voitures.

    “Dans les années 1970, les chiens erraient dans nos rues et je pense que les chats errants deviendront également une chose du passé”, a-t-il déclaré à Perth Now.

    Image:
    Les conseillers espèrent que les règles protégeront la faune (photo d’archive)

    “Bien que nous ayons des zones interdites dans notre brousse naturelle, les chats continuent d’entrer.

    “Au minimum, nos zones de brousse ont besoin d’une zone tampon interdite. Beaucoup de nos jardins d’accotement indigènes qui servent également de refuge pour la faune ont également besoin d’une protection contre les chats.”

    S’adressant à Western Australia Today, il a ajouté: “Il s’agit de protéger notre faune et il s’agit également d’aider à protéger les chats des gens des combats de chats ou des collisions avec des voitures.”

    Le journal a rapporté que le président du WA Feral Cat Working Group, Tom Hatton, a récemment fait une présentation au conseil de Fremantle sur les raisons pour lesquelles les propriétaires de chats devraient garder leurs animaux de compagnie à la maison.

    “Il y a deux bonnes raisons de garder votre chat à la maison”, a-t-il déclaré.

    “La pression exercée par les chats domestiques autorisés à errer sur la faune urbaine et, deuxièmement, la science qui dit que les chats domestiques qui ne sont pas autorisés à errer vivent beaucoup plus longtemps et sont en bien meilleure santé.

    “Les chats urbains tuent 30 fois plus d’animaux sauvages que les chats adultes dans la brousse.”

    Les changements déposés et approuvés par les conseillers cette semaine ont déclaré: “Une loi locale modifiée sur la gestion des chats se concentrerait sur l’extension des zones interdites aux chats au-delà de nos zones de brousse naturelle, pour inclure d’autres refuges pour la faune tels que les jardins d’accotement, les bandes médianes et les arbres de rue.

    “D’autres actifs gérés par la ville, comme les routes, seraient également inclus comme zones interdites pour aider à protéger la sécurité des chats individuels qui risquent d’être heurtés par des véhicules.”

    Les responsables vont maintenant rédiger une proposition d’amendement, que le conseil décidera ensuite de publier ou non pour obtenir les commentaires du public pendant au moins six semaines.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.