Cette chenille imite un crâne effrayant pour garder les prédateurs à l’écart

  • FrançaisFrançais



  • La chenille du rare papillon de nuit rose a un mécanisme de défense très particulier. Lorsqu’il est dérangé, il se cambre soudainement pour révéler une paire de grands yeux effrayants et ce qui ressemble à deux rangées de dents barrées.

    Le papillon rose des ailes est un insecte rare et énigmatique trouvé de la Nouvelle-Galles du Sud subtropicale au Queensland et en Nouvelle-Guinée. Il se nourrit de fruits pourris et, bien que nocturne, ne semble pas fortement attiré par la lumière. Le nom du papillon a été inspiré par les barres rose vif sur ses ailes postérieures cachées, qui, selon certains experts, agissent comme un mécanisme de défense. La théorie est qu’un affichage soudain de la couleur peut effrayer ou surprendre un prédateur assez longtemps pour permettre au papillon de nuit de s’échapper. Mais cette stratégie de défense est pâle en comparaison de celle utilisée par le papillon rose sous les ailes sous forme de chenille.

    Lorsqu’elles éclosent pour la première fois, les chenilles sont d’une couleur marron fade, ce qui les aide à mieux se fondre dans leur environnement pour éviter d’être détectées par les prédateurs. Mais à mesure qu’il grandit, il développe deux grandes taches sombres entourées de lignes jaune vif, qui ressemblent à des yeux étranges et géants, ainsi que deux rangées de lignes blanches qui ressemblent à des dents.

    Même si les marques du papillon rose sous les ailes peuvent ressembler à un masque de squelette effrayant, ce qui est étrange, c’est qu’elles sont situées à l’arrière de la chenille. Ainsi, même s’il a l’air de vous regarder avec ces yeux géants et ses dents barrées, sa tête est en fait rentrée dans son ventre. En fait, la seule fois où l’usurpation d’identité du squelette de la chenille est visible, c’est lorsqu’elle étire sa peau, ce qu’elle fait en guérissant sa tête et son corps de cette façon.

    La chenille du papillon rose sous les ailes est parfois appelée «chenille à grosse tête», qui fait référence à la grosse fausse tête qui apparaît lorsque la chenille adopte sa posture défensive. On pense que cette illusion aide à protéger les chenilles sans défense en les faisant passer pour une menace plutôt que comme une victime.

    Pour des exemples plus étonnants de camouflage naturel, regardez ce papillon asiatique qui a deux mouches se nourrissant de crottes d’oiseaux naturellement imprimées sur ses ailes, ou ce papillon qui ressemble à une feuille brune recroquevillée.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.