Ces 10 mots ont été « bannis » pour 2023 – et il y en a que vous utilisez | Nouvelles américaines


  • FrançaisFrançais


  • À l’avenir, peu importe ce que vous en pensez, une université américaine a ajouté un certain nombre de mots et de phrases à une liste “banni”.

    Chaque année depuis 1976, la Lake Superior State University a sa compilation de choix qui doivent être interdits pour toute l’année à venir.

    Plus de 1 000 termes usuels sont tombés sur le tableau de la honte – certains plus d’une fois.

    Et cette année, GOAT (l’acronyme de Greatest Of All Time) est en tête du sondage.

    Sont également inclus…
    Point d’inflexion
    Éclairage au gaz
    Arrêt silencieux
    Avancer
    Incroyable
    Absolument
    Cela a-t-il du sens?
    Sans égard
    C’est comme ça

    Pour sa liste de 2023, les juges de la Lake Superior State University ont examiné plus de 1 500 soumissions avant de proposer leur top dix.

    Un porte-parole de l’université a déclaré à propos du candidat numéro un, GOAT : “Les nombreux nominateurs n’avaient pas besoin d’être des physiciens ou des grammairiens pour déterminer l’impossibilité littérale et l’imprécision technique de ce superlatif en herbe.

    “Pourtant, il est accordé à tout le monde, des médaillés d’or olympiques aux champions de Jeopardy.”

    Les mots et termes interdits en 2022 comprenaient “pas de soucis”, “vous êtes en mode muet” et “attendez, quoi?”

    D’autres au fil des ans ont inclus “vis-à-vis”, “autoroute de l’information”, “je suis comme” et, pour une nation, certains pourraient dire qu’ils ne sont pas aussi “compétents” en matière de football que le Royaume-Uni, bizarrement également interdit. “donner 110 pour cent”.

    Peut-être moins surprenant en 1983, l’un des mots interdits était “Reaganomics” – le terme très galvaudé à l’époque, pour les politiques économiques promues par le président américain Ronald Reagan.

    Le président Clinton pose avec Monica Lewinsky sur une photo du 17 novembre 1995
    Image:
    Le président Clinton et Monica Lewinsky

    L’interdiction de “Y2K” en 1999 était également prévisible, suivie de près par “millenium” en 2000.

    Et presque certainement au soulagement de William Jefferson Clinton, en 1999 “Monica Lewinsky” a été ajoutée à la liste des choses à ne pas dire.

    L’université a même protégé le concept de sa liste de mots bannis pour “soutenir, protéger et soutenir l’excellence dans la langue en encourageant l’évitement des mots et des termes qui sont surchargés, redondants, oxymoroniques, clichés, illogiques, absurdes et autrement inefficaces, déroutants, ou irritant”.

    Assez dit.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Copy code