Amoureux des animaux partage sa maison avec 480 chats et 12 chiens

  • FrançaisFrançais



  • Maryam al-Balushi, une amoureuse des animaux de Mascate, à Oman, partage sa maison avec 480 chats, dont la plupart étaient des chiens errants, et 12 chiens, dépensant près de 8 000 dollars par mois en nourriture et en factures de vétérinaire.

    La fonctionnaire à la retraite de 51 ans peut sembler être une amoureuse des animaux depuis toujours, mais la vérité est qu’elle ne les a pas toujours aimés. Tout a commencé en 2008, lorsque son fils a ramené à la maison un petit chat persan comme animal de compagnie, ce dont al-Balushi n’était pas du tout ravi, d’autant plus que son fils ne s’en occupait pas vraiment. Au fil du temps, Maryam a commencé à s’habituer à son animal de compagnie félin, et finalement ils sont devenus inséparables. En 2011, Maryam al-Balushi a traversé une grave dépression et elle attribue à son premier chat de l’avoir aidée à traverser cette période difficile. Dans les années qui ont suivi, elle s’est consacrée à aider les chats errants et à les emmener chez elle.

    Photo: Twitter

    «Tout a commencé en 2008 lorsque mon fils a acheté un petit chat persan», a récemment déclaré al-Balushi à l’AFP. «Comme beaucoup de mères, j’ai refusé de m’en occuper car je n’aimais pas les animaux et mon fils ne lui prêtait pas beaucoup d’attention ni ne veillait à son hygiène, mais je me suis vite retrouvé totalement immergé. Je me suis entièrement occupé d’elle, la nourrissant, la baignant et passant beaucoup de temps avec elle.

    Les premiers animaux errants qu’elle a pris ont commencé à s’accoupler, et avant qu’elle ne s’en rende compte, Maryam avait déjà 23 chats et chatons. Mais cela ne la dérangeait pas. Si quoi que ce soit, cela lui a seulement donné envie d’accueillir plus de chats dans la rue, ce qui est exactement la façon dont elle a fini par partager sa maison avec près de 500 d’entre eux.

    «Dieu a donné à l’homme l’esprit, avec lequel il peut penser, et la langue, de sorte que s’il est malade, il peut se faire soigner, et s’il a faim, il peut demander de la nourriture, mais l’animal est silencieux et ne peut pas parler , même si elle est en danger de mort », a expliqué Maryam al-Balushi. «Les institutions officielles et civiles et les gouvernements fournissent leurs services et leurs dons aux gens, mais il n’y a pas de parti qui se soucie des pauvres animaux qui n’ont pas de voix, ni aucun parti pour leur fournir de l’aide, et il n’y a pas non plus de lois qui les protègent, en particulier dans les pays du Golfe.

    Au début, Maryam prenait soin des félins toute seule, car il n’y avait personne pour l’aider. En fait, les voisins n’ont fait que rendre les choses difficiles, en la dénonçant aux autorités de Mascate pour avoir autant d’animaux de compagnie. Elle a obtenu sa propre maison en 2014, à la suite de plaintes concernant sa ménagerie en pleine croissance, et elle a pu accueillir encore plus de chats.

    Quand elle travaillait encore, elle se précipitait chez elle pour nourrir ses animaux et s’assurer qu’ils allaient bien, mais maintenant elle leur consacre tout son temps. al-Balushi n’a pas non plus reçu de soutien financier et s’occuper de tant d’animaux de compagnie est devenu très coûteux. Elle était plus qu’heureuse de supporter tous les coûts, mais elle a ensuite commencé à publier des photos sur des plateformes de médias sociaux comme Instagram et a trouvé de nombreux amoureux des animaux partageant les mêmes idées qui étaient plus que disposés à faire un don à sa cause.

    Aujourd’hui, Maryam al-Balushi dépense environ 7800 dollars par mois pour la nourriture et les soins pour ses 480 chats et 12 chiens, dont une grande partie est couverte par les dons de ses fans et supporters.

    «Mon message à la communauté est de traiter les animaux avec compassion», a déclaré Maryam. «Certaines personnes ne les veulent pas chez elles, elles ne les veulent pas dans leurs jardins, elles ne les veulent pas près de leurs voitures et elles ne les veulent pas près de la litière, alors où doivent-elles aller? Comment vont-ils manger? Je demande à ces gens: la terre a-t-elle été créée pour nous seuls, ou les créatures de Dieu ont-elles partagé la terre et ses bienfaits avec nous? Alors je dis: ayez pitié, ayez pitié, et quand vous ferez cela, vous l’aurez fait parce que c’est un devoir moral et humain que nous devons offrir à tous ceux qui vivent sur cette planète.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.