20 entreprises derrière plus de la moitié des déchets plastiques mondiaux, selon un rapport

  • FrançaisFrançais



  • 18 mai (UPI) – Selon une analyse mardi, un groupe de 20 entreprises est responsable de la production de plus de la moitié des déchets plastiques à usage unique dans le monde, ce qui a contribué à accélérer la crise climatique et la pollution mondiale.

    L’indice Plastics Waste Makers, créé par la Fondation à but non lucratif Minderoo, a déclaré que les entreprises fabriquaient une gamme de produits, comme des masques faciaux devenus obligatoires pendant la pandémie COVID-19, des sacs à provisions en plastique, des bouteilles d’eau et d’autres articles qui polluent les océans.

    Selon le rapport de mardi, les plastiques à usage unique “représentent la majorité des plastiques jetés dans le monde entier: plus de 130 millions de tonnes métriques en 2019 – dont la quasi-totalité est brûlée, enfouie dans une décharge ou rejetée directement dans l’environnement”.

    “De tous les plastiques, ils sont les plus susceptibles de se retrouver dans notre océan, où ils représentent la quasi-totalité de la pollution visible, de l’ordre de cinq à 13 millions de tonnes métriques chaque année”, indique le rapport.

    Les sociétés américaines ExxonMobil et Dow et la société pétrolière et gazière chinoise Sinopec sont celles qui produisent le plus de plastiques à usage unique. L’étude indique que ces trois entreprises représentent à elles seules 16% de tous les déchets plastiques à usage unique.

    Les autres principaux producteurs de plastiques à usage unique, selon l’indice, sont Indorama Ventures, Saudi Aramco, PetroChina, LyondellBasell, Reliance Industries, Braskem et Alpek SA de CV.

    Également sur la liste figurent Phillips 66 (n ° 23), Chevron (27), Mitsubishi Chemical Corporation (31), Shell (51) et Petronas (83).

    «Sur environ 300 producteurs de polymères opérant dans le monde, une petite fraction détient le sort de la crise mondiale des plastiques entre leurs mains», dit-il.

    “Leur choix de continuer à produire des polymères vierges, plutôt que des polymères recyclés, aura des répercussions massives sur la quantité de déchets collectés, gérés et fuites dans l’environnement.”

    Le rapport accuse également des investisseurs et des banques comme VanguardGroup, BlackRock et Capital Group d’avoir permis aux entreprises de détenir plus de 300 milliards de dollars d’actions dans leurs sociétés mères.

    L’analyse de mardi appelle les gouvernements et les dirigeants mondiaux à créer des politiques encourageant l’utilisation de plastiques recyclables, à identifier les soutiens financiers des créateurs de plastique à usage unique et à rechercher des lois qui pénaliseraient ceux qui n’atténuent pas les déchets.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.