1 000 roquettes non explosées des années 1700 découvertes en Inde


Crédit : AFP/Ganesh GANI
Crédit : AFP/Ganesh GANI

Plus de 1 000 roquettes non explosées du viennent d’être retrouvées dans un puits abandonné situé dans un fort de l’État de , dans le sud de l’Inde. Les roquettes auraient appartenu au roi guerrier musulman Tipu Sultan, qui régnait sur le district de Shivamogga, dans le Karnataka, à l’époque selon Archaeology.

Les roquettes ont été découvertes alors que le puits situé au fort de Nagara était en cours de rénovation et de réparation. L’excavation du puits à ciel ouvert a permis de déterrer plus de 1 000 roquettes corrodées qui avaient été entreposées à l’époque des Tipu pour servir à des guerres selon R. Shejeshwara Nayaka à AFP. On creusait un puits sec où la boue sentait la poudre à canon et cela a conduit à la découverte des roquettes et des obus empilés.

Crédit : Karnataka Department of Archaeology, Museums, and Heritage (DAMH)

Crédit : Karnataka Department of Archaeology, Museums, and Heritage (DAMH)

Les roquettes ont été découvertes au cours de trois jours (du 25 au 27 juillet 2018) par une équipe composée de 15 membres, comprenant des archéologues, des excavateurs et des ouvriers non qualifiés. Les roquettes, corrodées et mesurant entre 300 et 400 centimètres, se trouvaient également remplies de nitrate de potassium, de charbon de bois et de poudre de magnésium.

Les roquettes, de différentes tailles, sont des cylindres métalliques remplis de poudre, peut-être de salpêtre ou d’un propulseur explosif, explique R. Shejeshwara Nayaka, directeur adjoint du Département d’archéologie, des musées et du patrimoine du Karnataka (DAMH), qui a dirigé les fouilles. Nayaka a ajouté: Ils ont des bouchons d’extrémité circulaires d’un côté tandis que de l’autre côté se trouve une ouverture qui s’allume comme un fusible. Nous avons également trouvé du matériel qui aurait pu être utilisé pour l’assemblage ou la fabrication.

Tipu Sultan lors du siège de Seringapatam en 1791 - Crédit : Wikimédia

Tipu Sultan lors du siège de Seringapatam en 1791 – Crédit : Wikimédia

Ce type de roquette primitive était connu sous le nom de roquette Mysoréenne, du nom du royaume sur lequel Tipu Sultan régnait. Ces roquettes, mises au point au cours des dernières décennies du XVIIIe siècle, ont été les premières roquettes à revêtement de fer à être utilisées avec succès dans des combats militaires. Plus tard, elles servirent de modèle aux fusées Congreve que les Britanniques ont déployées pendant les guerres napoléoniennes et la guerre de 1812.

G. Venkatesh, commissaire du DAMH, a ajouté : Les archives disent que le père de Tipu Sultan, Hyder Ali, a été le premier à utiliser des roquettes à revêtement métallique. Il avait également une armurerie et une usine au fort de Nagara, une ville stratégiquement très importante. Il est fort possible que ce site ait été utilisé comme un point de stockage ou une usine pour les roquettes.

Quant à Tipu Sultan lui-même, il a mené trois guerres contre la Compagnie britannique des Indes orientales et a finalement été tué au cours de la quatrième guerre qu’il a dirigée après que les Britanniques eurent capturé sa capitale, Srirangapatna, en 1799. Mais les roquettes mises au point sous son règne restent une pièce fascinante de l’histoire à ce jour.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Madeleine Jussier

Dégoutée du monde, je me concentre sur l'actualité insolite et culturelle. Fan de série et de film et je n'hésite pas à critiquer l'idiotie humaine. Passée par plusieurs journaux de la presse écrite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *