Des scientifiques prouvent que les bourdons aiment jouer avec des jouets


  • FrançaisFrançais



  • Des bourdons bloquent le chemin de votre maison à votre voiture ? Aucun problème. De nouvelles recherches suggèrent un moyen intéressant et extrêmement divertissant de les éloigner. Donnez aux créatures une petite balle en bois et elles pourraient devenir suffisamment préoccupées pour arrêter de terroriser votre trajet matinal.

    Jeudi, une équipe de chercheurs a présenté la preuve que les bourdonscomme les humains, aiment jouer avec de petits objets amusants.

    Après avoir engagé 45 bourdons dans un tas d’expériences, il est devenu clair que les abeilles faisaient tout leur possible pour faire rouler des boules de bois à plusieurs reprises, malgré aucune incitation apparente à le faire. En d’autres termes, il semble que les abeilles “jouaient” avec les balles. De plus, comme pour les humains, il semblait y avoir un âge auquel les abeilles perdaient leur espièglerie.

    Un gros plan d'un bourdon tenant une balle jaune de la taille de son propre corps.

    Un bourdon jouant avec une balle en bois jaune.

    Samadi Galpayage

    Selon un article sur les conclusions publié le mois dernier dans la revue Animal Behavior, les abeilles plus jeunes roulaient plus de balles que les abeilles plus âgées, tout comme on s’attendrait à ce que les enfants aiment davantage jouer à des jeux que les adultes. L’équipe a également vu des abeilles mâles faire rouler la balle pendant une période plus longue que les abeilles femelles. (Je ne sais pas si cela se traduit par un comportement humain, cependant.)

    “Cette recherche fournit une forte indication que l’esprit des insectes est beaucoup plus sophistiqué que nous ne l’imaginons”, a déclaré Lars Chittka, professeur d’écologie sensorielle et comportementale à l’Université Queen Mary de Londres qui a dirigé l’étude, dans un communiqué. “Il y a beaucoup d’animaux qui jouent juste pour le plaisir, mais la plupart des exemples proviennent de jeunes mammifères et d’oiseaux.”

    C’est assez important de savoir que les insectes aiment jouer, car cela nous donne un moyen d’extrapoler qu’ils ressentent probablement une sorte d’émotions positives. Et ce pose d’importantes questions morales sur la façon dont nous les traitons. Respectons-nous les animaux non verbaux autant que nous le devrions ? Les enregistrons-nous même comme des êtres conscients ?

    Frans BM de Waal, auteur d’un best-seller Sommes-nous assez intelligents pour savoir à quel point les animaux sont intelligentsrésume une partie du problème en disant “puisque les animaux ne parlent pas, leurs sentiments ont été niés”.

    Cela peut être particulièrement vrai pour les abeilles. Une étude de 2011, par exemple, a montré que les abeilles montrant la chimie du cerveau change lorsqu’il est agité ou simplement secoué par les chercheurs. Ces changements sont directement corrélés à l’anxiété, à la dépression et à d’autres états psychologiques que nous avons l’habitude de voir chez les humains et les autres mammifères. Pourtant, peut-être parce que les insectes ne peuvent pas parler, encore moins pleurer ou montrer des expressions faciales, nous ne pensons pas souvent à elles comme ayant sentiments.

    “Nous produisons des quantités toujours croissantes de preuves … pour faire tout ce que nous pouvons pour protéger les insectes qui sont à des millions de kilomètres des créatures insensées et insensibles qu’ils sont traditionnellement censés être”, a déclaré Chittka.

    Je veux dire, regardez la vidéo ci-dessous pour voir un tas d’abeilles potelées rouler sur des balles comme si elles étaient dans un cirque. C’est vraiment adorable, et particulièrement mignon parce que nous savons qu’ils font ça juste parce que c’est amusant.

    Chittka et ses collègues scientifiques ont essentiellement placé les 45 bourdons dans une arène, puis leur ont présenté différents scénarios dans lesquels ils pouvaient choisir de “jouer” ou de ne pas “jouer”.

    Une expérience a donné aux insectes l’accès à deux chambres. Le premier contenait des boules mobiles, et l’autre était vide. Comme on pouvait s’y attendre, les abeilles ont montré une préférence pour la chambre associée aux boules en mouvement.

    Dans une autre situation, les abeilles avaient la possibilité de marcher sur un chemin dégagé vers une zone d’alimentation ou de dévier du chemin pour se rendre à un endroit avec des boules de bois. Beaucoup ont choisi la piscine à balles. En fait, les insectes individuels ont roulé des balles entre 1 et 117 fois au cours de l’expérience.

    Oui, cela signifie qu’ils ont littéralement choisi de jouer avec des balles en mangeant.

    Pour se prémunir contre les variables confusionnelles, les chercheurs se sont assurés d’isoler le concept de jouer avec les balles. Ils n’ont pas offert de récompense aux abeilles pour avoir joué avec les balles et ont exclu la possibilité qu’elles soient stressées d’une manière ou d’une autre dans les chambres sans balles, par exemple.

    “C’est certainement époustouflant, parfois amusant, de regarder des bourdons montrer quelque chose comme un jeu”, a déclaré Samadi Galpayage, premier auteur de l’étude et chercheur à l’Université Queen Mary, dans un communiqué. “Ils approchent et manipulent ces “jouets” encore et encore. Cela montre, une fois de plus, que malgré leur petite taille et leur petit cerveau, ils sont plus que de petits êtres robotiques.”

    “Ils peuvent en fait éprouver une sorte d’états émotionnels positifs, même s’ils sont rudimentaires, comme d’autres animaux duveteux plus gros ou moins duveteux”, a poursuivi Galpayage. “Ce type de découverte a des implications sur notre compréhension de la sensibilité et du bien-être des insectes et, espérons-le, nous encouragera à respecter et à protéger de plus en plus la vie sur Terre.”

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *