Des groupes de hackers russes et iraniens cherchent à saper les élections américaines

  • FrançaisFrançais



  • Une patate chaude: Les groupes de hackers russes et iraniens font des heures supplémentaires pour saper les élections présidentielles américaines. C’est selon un rapport du New York Times qui met en évidence certaines découvertes troublantes des agences de renseignement américaines. Il révèle que les groupes de hackers ont pu s’infiltrer dans les systèmes aériens et électoraux américains ces dernières semaines.

    Selon les responsables de la sécurité, la Russie et l’Iran ont tous deux un intérêt direct dans les élections présidentielles, la Russie soutenant une réélection de Trump. Des groupes de hackers ont apparemment eu accès à certains registres électoraux et les agences de sécurité affirment que ces informations seront très probablement utilisées pour aider les campagnes de propagande contre les candidats à la présidentielle américains.

    Selon un déclaration publié par John Ratcliffe, le directeur du renseignement national, “ces données peuvent être utilisées par des acteurs étrangers pour tenter de communiquer de fausses informations aux électeurs inscrits qui, espèrent-ils, semeront la confusion, sèmeront le chaos et saperont votre confiance dans la démocratie américaine”.

    Alors que la Russie fait pression pour une autre présidence Trump, les Iraniens ont été surpris en train d’envoyer des e-mails frauduleux dénigrant le président américain.

    La dernière campagne d’attaque aurait commencé en septembre. Un groupe parrainé par l’État russe qui porte les noms de code Berserk Bear, Havex et Koala a été identifié comme les principaux auteurs. L’unité serait en train de scanner les réseaux système américains à la recherche de failles afin de faciliter les futures attaques vectorielles. Il cible principalement les systèmes Microsoft Exchange et Citrix.

    John Ratcliffe, le directeur du renseignement national, affirme que les informations volées seront utilisées pour saper les élections américaines. (Image: Politico)

    UNE déclaration commune par le FBI avec la Cybersecurity and Infrastructure Security Agency (CISA) recommande que les institutions gouvernementales à travers le pays mettent en œuvre des mesures d’atténuation strictes pour prévenir les attaques.

    Le guide interinstitutions recommande en particulier qu’ils utilisent des VPN mis à jour et une infrastructure de sécurité réseau. Les agences demandent également aux organisations gouvernementales d’installer les derniers correctifs de sécurité.

    Les responsables du renseignement américain avaient auparavant averti sur les pirates informatiques parrainés par l’État cherchant un accès non autorisé aux systèmes gouvernementaux locaux et étatiques. Le rapport s’est toutefois abstenu de nommer la Russie et l’Iran.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.