Rapport : General Mills va licencier jusqu’à 1 400 travailleurs

  • FrançaisFrançais



  • Le Minneapolis Star-Tribune a rapporté le 4 juin que General Mills prévoyait de licencier jusqu’à 1 400 travailleurs aux États-Unis et au Canada dans le cadre de la restructuration de l’entreprise.

    Lors d’une réunion virtuelle, le fabricant de produits alimentaires aurait déclaré que les suppressions incluraient 700 à 800 emplois aux États-Unis et 500 à 600 au Canada.

    Le rapport citait des dirigeants affirmant que les réductions pourraient concerner jusqu’à 20 % des 3 000 employés de General Mills à son siège de Golden Valley, dans le Minnesota.

    Dans un dépôt de titres le 4 juin, General Mills a déclaré qu’il prévoyait d’engager des frais de restructuration d’environ 160 millions de dollars en 2021.

    Les actions de restructuration devraient être achevées d’ici la fin de l’exercice 2023 de GM, soit le 30 mai de la même année.

    L’entreprise, qui possède des marques telles que Cheerios, Wheaties, Betty Crocker, Pillsbury, Yoplait et Häagen-Dazs, compte environ 35 000 employés au total.

    L’entreprise a précédemment supprimé plus de 5 000 emplois entre 2014 et 2016.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.