Voici ce que les gens pensent de l’UDRP – Domain Name Wire


  • FrançaisFrançais



  • Un groupe diversifié de personnes a commenté l’UDRP alors que l’examen des protections des droits progresse.

    Il y a quelques semaines, j’ai publié un article sur la fin de la période de consultation publique pour le « rapport sur l’état de l’UDRP » de l’ICANN, y compris un résumé des commentaires de l’Internet Commerce Association.

    L’ICANN a maintenant publié un rapport final des commentaires publics, qui fournit un contexte pour la phase 2 de l’examen de tous les mécanismes de protection des droits dans tous les gTLD.

    Un rapide survol des 44 commentaires suggère que les parties prenantes se répartissent en trois groupes principaux :

    1) l’UDRP est bien tel quel

    2) l’UDRP devrait être complètement remaniée

    3) l’UDRP est correct mais pourrait être amélioré.

    Les opinions des domaineurs tombent dans les deuxième et troisième camps. Je tombe dans le troisième, mais je serais prêt à utiliser «tel quel» pour éviter d’ouvrir une boîte de Pandore.

    Le rapport résume également certains amendements proposés à l’UDRP. Mes commentaires sont entre parenthèses :

    • changer l’exigence d’enregistrement de mauvaise foi et d’utilisation de mauvaise foi en enregistrement de mauvaise foi ou utilisation de mauvaise foi (c’est le rêve du titulaire de la propriété intellectuelle ; ils pourraient venir après des domaines précieux enregistrés avant que leur marque n’existe. Un panéliste du Forum national d’arbitrage fait partie de ceux qui proposent cela , alors faites attention s’il se présente sur l’un de vos cas.)
    • permettant les procédures dans la langue parlée par le titulaire du domaine (actuellement, il existe certaines protections en fonction de l’endroit où le domaine est enregistré.)
    • éliminer la preuve de la mauvaise foi du titulaire du domaine en tant qu’exigence obligatoire pour une plainte en vertu de l’UDRP (je dois ignorer les commentaires réels proposant cela, mais certains plaignants affirment qu’il peut être difficile de prouver l’état d’esprit du titulaire lors de l’enregistrement d’un domaine.)
    • l’élargissement du champ d’action des groupes spéciaux pour statuer sur d’autres recours réclamés par les titulaires de marques, tels que des recours et des compensations pécuniaires et le remboursement des frais au
      plaignants (obtenir de l’argent de propriétaires de domaine inconnus sera difficile, mais qu’en est-il des pénalités pour RDNH ? Je serais également ouvert à la possibilité pour les panélistes d’ordonner au propriétaire du domaine de modifier l’utilisation du domaine qui s’arrête avant de commander un transfert. À l’heure actuelle, les décisions sont binaires : transférer ou ne pas transférer.)

    Ce rapport lance la prochaine phase de l’examen des mécanismes de protection des droits. Après quelques plaintes (y compris de l’OMPI elle-même) concernant la portée et l’intention de la charte au cours de la phase 1, le GNSO devrait examiner et réviser la charte avant de lancer officiellement la deuxième phase.

    Affiner les questions et réunir les bonnes personnes autour de la table pourrait grandement profiter au travail qui suit. Comme l’a souligné l’ICA, il y a des fruits à portée de main qui pourraient améliorer l’UDRP tout autour.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *