Système de divulgation Whois probablement dans un an


  • FrançaisFrançais


  • L’ICANN a un peu levé le rideau sur son système de divulgation Whois fœtal cette semaine, mais les nouvelles ne sont pas bonnes si vous rongez votre frein pour un système utilisable pour demander des données Whois privées aux bureaux d’enregistrement.

    Le système, anciennement appelé SSAD Lite, prendra « sept à neuf mois » pour se développer une fois que le personnel de l’ICANN aura obtenu le feu vert de son conseil d’administration, ont déclaré les membres du personnel à un petit groupe de travail de bénévoles du GNSO lors d’une conférence téléphonique mercredi.

    Ce calendrier suppose que les membres du personnel qui y travaillent se consacrent à 100% au développement du système, plutôt que de partager leur temps entre des projets concurrents, ont-ils rapidement précisé.

    Cela soulève le spectre de retards de plusieurs mois pour l’autre gros travail en cours de l’ICANN, déjà retardé – le prochain cycle de candidatures aux nouveaux gTLD.

    Les membres du personnel responsables prévoient de publier un document de conception pour le système de divulgation Whois autour de l’ICANN 75 le mois prochain, mais il n’est pas clair si le conseil donnera son approbation immédiate.

    Nous envisageons probablement au moins un an avant qu’il y ait un système en place auquel les avocats en propriété intellectuelle, les chercheurs en sécurité et autres puissent se connecter, demander des données et être déçus.

    Et cela malgré le fait que le système sera construit à l’aide de la technologie existante, à savoir le CZDS ou Centralized Zone Data Service, qui est utilisé depuis de nombreuses années et permet aux utilisateurs de demander des fichiers de zone aux registres gTLD.

    Au cours du webinaire de cette semaine, les membres du personnel ont décrit comment, comme CZDS, il y aura deux interfaces utilisateur : une pour le demandeur de données, une pour le détenteur de données. Le système servira simplement d’intermédiaire entre les deux.

    Il utilisera le système de comptes existant de l’ICANN, il n’y aura donc pas de vérification des utilisateurs au-delà de la vérification de l’adresse e-mail. Il n’y aura pas d’intégration avec les systèmes de billetterie existants des bureaux d’enregistrement, et toute communication entre le bureau d’enregistrement et le demandeur devra se faire par e-mail.

    Il n’y aura pas non plus de fonction de facturation, car le système sera libre d’utilisation par toutes les parties et totalement volontaire. Alors que les bureaux d’enregistrement sont contractuellement tenus de répondre aux demandes de données Whois, il n’y a aucune obligation d’utiliser le système de divulgation Whois pour le faire.

    Les membres du personnel ont admis lors de l’appel qu’ils étaient un peu perplexes quant à la façon d’encourager les bureaux d’enregistrement à s’inscrire lorsque le système sera mis en service.

    Tagged: ICANN, nouveaux gTLD, ssad, whois, système de divulgation whois

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.