L’UE annule l’appel d’offres pour le .eu après le blocage du Brexit |

  • FrançaisFrançais



  • La Commission européenne a été contrainte d’annuler sa recherche d’un nouvel opérateur de registre .eu après avoir apparemment mal compris le fonctionnement du Brexit.

    Lorsque la Commission a mis en jeu le contrat .eu en octobre dernier, elle a déclaré que l’accord n’était ouvert qu’aux organisations basées dans l’UE ou au Royaume-Uni.

    Cela semblait étrange à l’époque, étant donné que le Royaume-Uni avait déjà officiellement quitté l’UE et n’était qu’à quelques mois de mettre fin à son accord de transition d’un an, en vertu duquel il fonctionnait toujours comme s’il était toujours membre.

    Et cela s’est avéré être une erreur, basée sur une incompréhension des légalités du processus du Brexit. Les registres britanniques n’auraient jamais dû être autorisés à soumissionner en premier lieu.

    La Commission a déclaré aujourd’hui que «l’inclusion de la clause pour les candidats établis au Royaume-Uni dans l’appel était une erreur».

    Il a donc mis au rebut l’ensemble du processus et entend le relancer «dans un proche avenir».

    Seules les entités à but non lucratif peuvent postuler.

    Le .eu est actuellement géré par EURid, qui n’est bien entendu pas empêché de soumissionner pour renouveler son contrat de longue date.

    Étiqueté: .eu, eurid

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.