L’entreprise dépose l’UDRP contre un homme décédé et j’ai des questions – Domain Name Wire

  • FrançaisFrançais



  • Cet UDRP m’a l’air vraiment sale.

    Borum A/S, une société au Danemark, a perdu une UDRP si elle est déposée contre le nom de domaine Borum.com. La décision était correcte, mais je suis profondément préoccupé par le plaignant et ses représentants chez Patrade A/S pour avoir déposé cette affaire en premier lieu.

    L’enregistrement Whois indique clairement que le domaine est enregistré au nom de Thomas A. Borum, DVM à Natchez, Mississippi. Cela montrerait que le registrant a un intérêt légitime dans le domaine et que l’UDRP devrait échouer.

    Dans son dossier, le plaignant a déclaré (tel que raconté par le panéliste) :

    le Plaignant affirme que le nom du titulaire dans les enregistrements WhoIs peut en fait être un alias utilisé pour correspondre au nom de domaine contesté.

    Quelqu’un pourrait certainement utiliser un faux nom de famille dans Whois. Mais j’ai passé 30 secondes à chercher son nom sur Google et j’ai trouvé ceci :

    Image des résultats de recherche pour Thomas A. Borum, DVM

    Les deux premiers résultats concernent le profil LinkedIn du titulaire du domaine. Le troisième (et bien d’autres) résultats de recherche indiquent clairement que Borum est décédé dans un accident d’avion en septembre de l’année dernière.

    Je ne vois ici que deux possibilités. La première est que le plaignant n’a pas pris une minute pour rechercher le nom de l’intimé avant d’affirmer qu’il pourrait être faux. L’autre est qu’il a googlé son nom, s’est rendu compte qu’il était mort et a décidé que le moment était venu de déposer un UDRP.

    Ces deux possibilités sont mauvaises. Soit il n’a pas entrepris de recherche fondamentale avant de faire son allégation, soit il a déposé une plainte en sachant que la personne était décédée et n’en a pas fait mention.

    Le plaignant reproche même au propriétaire du domaine de ne pas avoir vérifié les marques avant d’acquérir le domaine. Le panéliste a résumé :

    À tout le moins, dit le plaignant, l’intimé a volontairement omis de rechercher des marques de commerce en conflit, avant d’acquérir le nom de domaine litigieux.

    Ainsi, le plaignant suggère que le titulaire du domaine avait besoin de rechercher des bases de données de marques avant d’enregistrer le domaine, mais cela n’a (peut-être) pas pris la peine de rechercher sur Google le nom du propriétaire du domaine avant de déposer le dossier ?

    Pour aggraver les choses, le panéliste Alistair Payne a noté que même si Borum avait recherché dans la base de données des marques, tous les enregistrements étaient postérieurs à l’enregistrement du domaine.

    Payne a statué en faveur du titulaire du domaine décédé. Mais j’ai un sale pressentiment à propos de cette affaire.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.