Le prochain cycle des nouveaux gTLD devrait être moins anglais, selon le patron de l’ICANN | Inciter le domaine

  • FrançaisFrançais



  • La prochaine série de nouveaux gTLD devrait être moins axée sur le monde anglophone, a déclaré hier le PDG de l’ICANN, Göran Marby.

    S’adressant au comité consultatif gouvernemental de l’ICANN lors d’une session bilatérale à l’ICANN 71 hier, Marby a déclaré qu’il pensait que le cycle 2012 – la dernière fois que quelqu’un a pu postuler pour un nouveau gTLD – était trop centré sur l’anglais.

    On a si peu d’identifiants sur internet, [which] Je pense que c’est un problème. La plupart d’entre eux sont en relation avec la langue anglaise ou des traductions de mots anglais…

    Je pense et je crois vraiment que le prochain tour devrait donner la possibilité aux gens d’avoir des identifiants sur Internet qui sont en fait en corrélation avec leurs propres contextes locaux, leurs propres scripts, leurs propres claviers, leurs propres récits, afin qu’ils puissent créer leur communautés pwn sur internet…

    Nous devons repenser beaucoup de choses que nous avons faites auparavant, car la dernière fois que nous avons fait un tour, c’était beaucoup à propos de la langue anglaise et je ne pense pas que ce soit juste pour le reste du monde.

    Il a souligné la nécessité d’une acceptation universelle – le défi technique et éducatif de s’assurer que tous les logiciels et services en ligne prennent en charge les noms de domaine internationalisés non latins.

    S’il est vrai que la série de candidatures de 2012 s’est avérée très anglophone, ce n’était pas par dessein.

    L’élargissement de l’espace gTLD aux scripts non latins et aux langues non anglaises était l’un des avantages fréquemment cités (souvent, pensais-je, pour culpabiliser les opposants) avant les opposants aux nouveaux gTLD – y compris les gouvernements – dans la perspective de le cycle 2012.

    L’ICANN a été chargée en 2011/12 d’atteindre les applications potentielles dans les régions mal desservies du monde, mais on considère généralement qu’elle a fait un travail assez médiocre.

    Lors du cycle de 2012, 116 des 1 930 candidatures au total concernaient des IDN, et 97 d’entre elles sont parvenues à un moment donné à la racine DNS. Il y a eu 61 autres IDN ccTLD qui sont arrivés via le processus IDN ccTLD Fast Track.

    Les candidats IDN ont reçu des privilèges spéciaux lors du cycle 2012, tels que la priorisation dans la loterie qui a sélectionné l’ordre de traitement des candidatures. Le premier nouveau gTLD délégué était en arabe.

    Les gTLD IDN ont eu des performances mitigées en termes de volume, les 10 premières chaînes, qui sont pour la plupart chinoises, ayant entre 14 500 et 164 000 domaines sous gestion.

    Un seul a dépassé le seuil des 50 000 domaines où il doit commencer à payer les frais de transaction de l’ICANN.

    Les chiffres ne sont pas vraiment terribles par rapport aux normes des nouveaux gTLD, mais ils ne justifient pas non plus une demande énorme.

    Tagged: ICANN, icann 71, idns, nouveaux gTLD

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.