Et si le stockage informatique n’existait jamais? – | Cloud Computing | Centre de données

  • FrançaisFrançais



  • La sphère de données toujours croissante nécessite une évolution continue de la façon dont nous stockons et traitons les données. IDC a récemment publié un rapport qui prédit la somme collective des données mondiales. Il indique que les données passeront de 33 zettaoctets (ZB) cette année à 175 ZB d’ici 2025, à un taux de croissance annuel composé de 61%.

    IDC prévoit également que d’ici 2024, la quantité de données stockées dans le noyau sera plus du double de la quantité stockée dans le point final, «renversant complètement la dynamique de 2015» alors que le noyau deviendra le référentiel de choix. IDC prévoit également que la personne moyenne aura près de 5000 interactions numériques par jour d’ici 2025, contre une moyenne de 700 à 800 interactions numériques aujourd’hui.

    Aujourd’hui, les entreprises déploient leurs charges de travail gourmandes en données sur l’informatique de pointe qui rapproche les ressources informatiques de la source de génération de données. Mais Edge a plusieurs contraintes: les équipes informatiques ont du mal à suivre les exigences de stockage et de calcul et font face aux goulots d’étranglement d’E / S en induisant des latences d’application. Parallèlement à cela, le modèle de périphérie a de nombreuses autres restrictions telles que le coût d’investissement, la maintenance, etc.

    C’est là que le stockage informatique vient à la rescousse. Il traite les données in situ, déplaçant certaines des opérations à l’intérieur du stockage, où les données peuvent être traitées plus rapidement avec moins de mouvement et un traitement parallèle étendu, ce qui se traduit par des résultats plus rapides et en temps réel.

    Mais que se passerait-il si le stockage informatique n’existait jamais?

    Le stockage informatique n’est pas né des cendres d’une autre architecture de stockage, mais il a coexisté avec d’autres architectures et s’avère être une solution plus efficace. Comprenons les limites de l’informatique de pointe que le stockage informatique aide à surmonter et quelle aurait été notre perte s’il n’avait jamais été inventé.

    Le Edge computing rapproche les données et les applications, tout en réduisant le trafic réseau, en rationalisant les opérations et en améliorant les performances des charges de travail cruciales. Indépendamment des multiples avantages offerts par l’edge computing, il comporte son propre ensemble de limitations qui, autrement, n’auraient pas été résolues si le stockage informatique n’existait pas.

    1. L’une des plus grandes limitations concerne les exigences en matière de calcul, de stockage et de ressources. Il y a toujours un décalage entre la capacité de stockage et le calcul pour le traitement et l’analyse en temps réel des données. – Ce problème est résolu par le stockage informatique avec traitement parallèle résultant en un traitement et une analyse plus rapides et en temps réel.
    2. Outre la contrainte d’espace, Edge subit également des contraintes dues à l’indisponibilité de ressources de calcul haute puissance. Des budgets informatiques serrés et des charges de travail critiques compliquent la gestion de ce problème; Le stockage informatique réduit également la consommation d’énergie car il utilise des processeurs pour le traitement distribué du stockage parallélisé.
    3. Le calcul et le stockage traditionnels ont essentiellement une bande passante plus faible, ce qui entraîne un goulot d’étranglement des E / S car les données croissantes sont déplacées entre le stockage et la mémoire, et les technologies prises en charge ne sont pas efficaces. Comme le stockage informatique utilise un traitement parallèle étendu et que la plupart du traitement se déroule à l’intérieur du système de stockage, il empêche les mouvements de données inutiles, ce qui se traduit par un traitement plus rapide, des latences plus faibles et une efficacité accrue.

    Sans le stockage informatique, nous aurions connu un mouvement excessif de données entre les ressources informatiques et de stockage, augmentant les latences et faisant de notre rêve de traitement de données en temps réel un simple rêve.

    Pensez-vous que l’architecture de stockage informatique jeune et réveillée est la solution pour les charges de travail gourmandes en données et sensibles à la latence s’exécutant dans un environnement périphérique? Parlez-nous des défis que vous rencontrez dans la mise en œuvre du stockage de calcul dans votre organisation. Partagez vos opinions dans la section commentaires ci-dessous.

    Sources: Cible technologique | IDC | Gartner | SNIA

    Le message Et si le stockage informatique n’existait jamais? est apparu en premier sur NASSCOM Community | The Official Community of Indian IT Industry.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive.

    Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.